Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

Élection du Président au second degré et Ordonnance du TGI/Gombe : Ngoyi Kasanji chez Ambongo

Le député FCC Alphonse Ngoyi Kasanji a fait, jeudi 01 octobre, le déplacement des bureaux du Cardinal Ambongo. L’élu de Mbuji-Mayi a personnellement livré cette information à la presse le même jour. Au menu de leurs échanges: la proposition de l’élection du Président de la République au second degré et le dossier de l’ordonnance du TGI/Gombe, à l’origine de l’expulsion brutale de l’ancien gouverneur de sa résidence au profit de l’acteur politique Gabriel Mokia.

«J’ai eu l’honneur d’être reçu ce jour par son éminence le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu à son cabinet de travail. Profitant de cette opportunité, j’ai expliqué à mon hôte les raisons tant juridiques, sociales et politiques qui justifient ma réflexion sur l’élection du Président de la République au suffrage universel indirect», a fait savoir Ngoyi Kasanji, devenu l’un des principaux fers de lance de son camp politique. Et d’ajouter: «homme de franchise, le Cardinal m’a fait part de son entendement de la question et de son souhait de maintenir le scrutin universel direct».

Le député a dit avoir «également abordé le dossier de l’injustice» dont il est «victime du fait de l’ordonnance inique du TGI /Gombe»

«Cette expulsion sélective et irrégulière n’a pas laissé indifférent l’homme de Dieu qui n’a pas hésité de condamner la barbarie l’ayant caractérisé. Défenseur des droits humains et de la vérité, le prêtre m’a rassuré de son attention sur le déroulement de la procédure en cours», a-t-il fait comprendre.

Ngoyi Kasanji a été déguerpi de sa maison le 17 août dernier en pleine journée. Il a, à cette occasion, crié à un règlement des comptes politiques. «C’est un règlement des comptes politiques. Cette maison m’appartient. C’est moi qui l’ai construite», a-t-il déclaré à la presse, promettant de suivre «les voies légales, pourvu que l’arbitraire disparaisse».

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer