Dossier à la UneEcofinNationSociété

RDC : ACB débloque USD 500.000 en faveur des victimes de l’éruption volcanique de Goma

«L’Association congolaise des banques a répondu à l’appel du Président de la République et du Premier ministre en prenant l’initiative de contribuer avec USD 500.000 pour aider les populations sinistrées de Goma», a déclaré Mr Henry Wazne, son 1er vice-président

Répondant à l’appel lancé par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, pour soutenir les populations de Goma, victimes de l’éruption du volcan Nyiragongo, la délégation de l’Association congolaise des banques -ACB- a contribué à la hauteur de USD 500 mille. Cette somme a été dévoilée le lundi 31 mai 2021 à la Primature où les banquiers, conduits par Mr Henry Wazne, 1er vice-président de l’ACB, ont remis un chèque de USD 500 mille au Premier ministre Sama Lukonde. Ce dernier l’a aussitôt remis au ministre des Finances.

Ce geste traduit la volonté des banquiers de venir en aide aux populations sinistrées de Goma. «Il s’est agi surtout, pour l’Association congolaise des banques, de répondre à l’appel du Président de la République et du Premier ministre de voir comment on pouvait les accompagner. Donc, l’Association et le bureau de l’Association ainsi que l’ensemble des banques ont pris l’initiative de contribuer avec 500.000 dollars américains pour aider les populations sinistrées de Goma. Nous sommes venus annoncer cette nouvelle au Premier ministre et mettre en place des modalités avec le ministre des Finances sur le décaissement de ce fonds-là», a déclaré à la presse Mr Henry Wazne, à l’issue de la rencontre avec le Chef de l’exécutif central.

L’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier a provoqué des déplacements des populations de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu, vers le Sud-Kivu et le Rwanda voisin. 48 heures après ce drame, le Premier ministre a dépêché 7 ministres sur place à Goma pour constater les dégâts et évaluer les besoins des populations. Au même moment, à Kinshasa, Sama Lukonde a activé le Cadre national de concertation humanitaire et toutes les personnes de bonne volonté pour collecter les différents soutiens en faveur des déplacés. Pour mettre la population à l’abri d’une éventuelle éruption, le gouvernement avait demandé aux habitants de 10 quartiers sur 18 que compte la ville d’évacuer.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer