EcofinNation

Ralentissement de l’économie dû à la Covid-19 : Ilunkamba rassuré de l’appui budgétaire de la Banque mondiale

Le gouvernement de la RD-Congo pourra faire face au ralentissement de son économie, provoqué par les effets néfastes de la Covid-19. Mardi 11 juillet à l’Hôtel du gouvernement, le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RD-Congo, Jean Christophe Carret, a rassuré le PM Sylvestre Ilunga Ilunkamba de l’appui budgétaire de son institution au gouvernement.

Au sujet de l’état d’avancement des dossiers relatifs au partenariat entre Kinshasa et la Banque mondiale, Jean-Christophe Carret est revenu, lors des échanges avec le Chef de l’Exécutif national, sur la réalisation des 11 réformes politiques et économiques qui constituent, selon lui, des conditionnalités pour l’obtention de cet appui budgétaire. Il a révélé que 7 des 11 reformes réalisées par la RD-Congo ont été acceptées par la Banque mondiale.

Jean Christophe Carret a en outre fait remarquer que l’aide de la Banque mondiale est souvent assez compliquée à préparer parce qu’elle vient en appui à des réformes politiques et économiques ambitieuses et s’appuie sur une matrice des réformes. Le Directeur des opérations de la BM s’est surtout dit satisfait du travail abattu par le gouvernement RD-congolais pour les 7 réformes déjà réalisées.

Sylvestre Ilunga et son hôte ont aussi échangé sur les 4 autres réformes à finaliser avant la présentation de la matrice au Conseil d’administration de la Banque mondiale. «C’est vraiment très emblématique cet appui budgétaire. Non seulement il intervient dans un moment de l’histoire du monde et de la RD-Congo qui est très compliqué car on doit faire face à un ralentissement très fort de l’économie», a insisté le Directeur des opérations. Et d’ajouter: «c’est aussi un moment particulier du partenariat entre la RD-Congo et la Banque mondiale puisque nous n’avons plus fait d’appui budgétaire depuis le réengagement de la Banque et des autres partenaires en 2001 après la guerre. Donc si nous arrivons à conclure positivement ce processus, ce serait une grande victoire pour le partenariat».

José BABIA

Articles similaires

Fermer
Fermer