Culture

Vient de paraitre: «Les femmes de Pakadjuma» d’Ange Kasongo Adihe

«Les femmes de Pakadjuma», c’est le nouvel ouvrage qui vient de faire son entrée dans les bibliothèques RD-congolais. Baptisé par le rapporteur du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC-, Chantal Kanyimbo, cet ouvrage de 110 pages parle de la vie quotidienne des femmes et des enfants du quartier Pakadjuma, dans la commune de Limete. Ce quartier est tristement devenu célèbre à cause du nombre élevé des prostituées qu’il compte. Comportant 110 pages reparties en 5 chapitres, ce livre est un cri d’alarme aux personnes de bon cœur pour regarder ce quartier oublié dans le sens de rénovation de la ville de Kinshasa. Contrairement à ce que l’on peut considérer comme un clicher, l’auteur fait voir la facette positive des habitants de ce quartier. «Certaines femmes de Pakadjuma se sont retrouvées dans la précarité du jour au lendemain. Tel qu’une dame refoulée de Brazzaville qui n’a pu trouver refuge que là», a souligné Ange Kasongo, auteur dudit ouvrage. Et de poursuivre: «les femmes de ce quartier ne sont pas des moins que rien. Si ces femmes s’adonnent pour la plupart dans la prostitution, c’est par contrainte économique. Elles doivent subvenir aux besoins de leurs familles. Ce sont des personnes débordant d’énergies qui se battent au quotidien». Pakadjuma est un monde où les gens sont plein d’espoirs, où les gens tombent et se relèvent chaque jour, où les gens espèrent de sortir d’un couloir et de retrouver la lumière. Pakadjuma, c’est aussi la société kinoise. «Nous ne devons pas exclure Pakadjuma de Kinshasa», a fait savoir l’auteur du livre. Journaliste indépendante, Ange Kasongo Adihe a fini ses études en Journalisme politique extérieure à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication -IFASIC- en 2012. Ensuite, elle a étudié les Sciences politiques à l’Ecole supérieure de Lille en France. Pigiste pour différents médias en France, dont «TV5 Monde» et «Jeune Afrique», puis chez «actualite.cd».

Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer