Culture

Ultime album : 13ème Apôtre dans le bac en octobre prochain

unnamed-220ème et dernier album de la carrière musicale de Koffi Olomide, «13ème Apôtre» sera bel et bien dans le bac en octobre prochain, en un jour où le nombre 13 sera le maître-mot. 13 octobre, pour la date, à 13h13’ pour l’heure -heure de Kinshasa. Son auteur, Koffi Olomide, le patron du groupe Quartier Latin, l’a confirmé dans une annonce postée dimanche dernier sur l’un de ses comptes Facebook. «Bonjour. Une seule date à retenir, le 13/10/2015 à 13h 13 min, c’est la sortie mondiale de l’album 13ème Apôtre. Dites-le à ceux qui vous sont chers», a-t-il lancé sur ce réseau social.
Après avoir été Papa bonheur, Rambo du zaïre, Mukulukulu, le Grand che, Papa plus, Papa fololo, le Grand Mopao, Quadra kora man, Marché central, le Jeune Pato, Patrao, DJ Mopao, Petit frère ya Jésus, Koffi Olomide se rebaptise aujourd’hui 13ème Apôtre de Jésus, qu’il justifie en s’interrogeant, «Jésus n’a jamais été raciste, pourquoi tous ses disciples devraient être des blancs?». Il se réclame être le treizième.
Ce n’est plus qu’une question des jours avant de goûter aux délices du vingtième et ultime opus du Grand Mopao, intitulé «13ème Apôtre». Annoncé depuis près de trois ans, cet album sera sur le marché de disque dès le mois d’octobre prochain, en un jour où le nombre 13 sera le maître-mot. 13 de l’album, 13 de la date, 13 de l’heure et enfin 13 de la minute. Cet album, tel qu’on chuchote dans le circuit de sa formation musicale, est un vrai sésame des belles mélodies et des paroles exaltantes comme il en a habitué ses fans. «13ème apôtre» c’est plus de 20 titres repartis en quatre coffrets. Sur le marché, quelques uns ont déjà pignon sur rue, à l’instar de Mutshiribara et Bling-Bling pour ne citer que ceux-là.
Au vu des morceaux déjà lancés sur le marché, certains observateurs de la musique de Koffi Olomide estiment que dans cet album l’on aura l’impression de faire un voyage dans le temps pour retrouver quelques moments nostalgiques vécus à l’époque de la saison de chacune de ces références en musique.
Deux belles voix de la rumba RD-congolaise y laissent leur empreinte. Le premier, c’est l’homonyme d’Antoine Agbepa, qui n’est personne d’autre qu’ Evoloko Joker, lui aussi Antoine. Les deux artistes posent leurs voix dans une chanson qui fait revivre la voix angélique aigue d’Evoloko Lay-Lay. Le second est la nouvelle coqueluche de la musique RD-congolaise. Lui c’est Ferré Gola, mieux Jésus de nuance, ex-unité de l’armée du Tshatsho. D’après certaines fuites, outre Evoloko et Ferré, d’autres chanteurs participeront à cet opus qui, sans nul doute, renferme tant de surprises.
A sa collaboratrice et bras droit depuis le départ en masse de la Génération bercy, Cindy le Cœur, Quadra Koraman, pour ne pas déroger à la règle depuis l’album sans nom, a attribué l’interprétation d’un morceau dans 13ème apôtre.
Koffi Olomide met un terme à sa carrière discographique alors plusieurs de sa génération sont loin de lui emboiter les pas. Ils continuent à pondre des œuvres.
René KANZUKU

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer