Culture

Dans «Peer Gynt», un film belge, Deo Kihalu fait la "voix off" en lingala

Quelque chose se prépare. Les amoureux du 7ème art du monde entier vont très bientôt savourer la touche métissée de Michiel Robberecht. Le réalisateur belge concocte un court-métrage intitulé «Peer Gynt» dont le tournage a eu lieu sur le sol RD-congolais, précisément au village Bwamanda dans la province Sud-Ubangi. A présent, ce court-métrage est à l’étape de montage.
A en croire Deogracias Kihalu, l’un des interprètes dans «Peer Gynt», les travaux en montage vont bon train. Depuis Belgique où il séjourne actuellement, cet artiste visuel ressortissant de l’Académie de beaux-arts de Kinshasa rassure que dans pas longtemps les passionnés du film seront servis. Avant de faire savoir qu’il lui reviendra la tâche de faire la «voix off» en lingala.

En plein tournage à Bwamanda
En plein tournage à Bwamanda
Peer Gynt est un projet Ciné d’art signé Michiel Robberecht. Au fond de la jungle RD-congolaise, il va créer un lieu de rassemblement pour les histoires. En coopération avec la communauté locale, Michiel Robberecht, en tant que cinéaste, va réaliser un film inspiré par le grand personnage de théâtre de Peer Gynt, une pièce de Hendrik Ibsen dans les mythes norvégiens.
Une vue du film, lors du tournage
Une vue du film, lors du tournage
Le script a réécris les mythes norvégiens en remplacement des histoires locales de Bwamanda, un village situé dans la brousse en RD-Congo.
René KANZUKU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer