CultureSports

Kinshasa: l’organisation des 9èmes Jeux de la Francophonie demeure hypothétique

Le Comité national des Jeux de la Francophonie -CNJF- sait visiblement où il veut aller. A quelques mois du démarrage des 9èmes Jeux de la Francophonie, les RD-Congolais se posent la question de savoir si réellement la ville de Kinshasa pourrait abriter ces Jeux dans le délai prévu. La réponse serait «non» au vu de l’évolution des infrastructures. On ne sait toujours pas pourquoi le CNJF reste optimiste quant à l’organisation de ladite compétition dans la capitale RD-congolaise. Certaines personnes se demandent «par quel miracle la RD-Congo pourrait répondre aux attentes du Comité international des Jeux de la Francophonie -CIJF» ?            

Face au retard accumulé dans la finalisation des infrastructures, la ville de Kinshasa ne serait pas en mesure d’assurer le bon déroulement des 9èmes Jeux de la Francophonie, prévus au mois d’août de l’année en cours. Cette manœuvre pourrait motiver le Comité international de délocaliser ces Jeux dans les jours avenirs. Après une descente effectuée dans différents sites devant accueillir cette compétition de multisports, le trihebdomadaire AfricaNews a fait un constat amer sur l’évolution des travaux de construction.

A la recherche des informations de première main, ce tabloïd du quartier beau vent a pu interroger un ouvrier trouvé au stade des Martyrs. Ce dernier n’a pas caché ses sentiments de tristesse pour éclairer l’opinion publique de la manière dont les choses se déroulent. A l’en croire, même si ladite cérémonie est repoussée pour le mois décembre 2022, la ville de Kinshasa ne serait toujours pas prête pour accueillir ces Jeux. Peine perdue. «Je doute fort que ces Jeux soient organisés à Kinshasa dans le délai prévu. A l’allure où vont les choses, une autre ville va accueillir cette fête et je pense que ça sera Kigali parce qu’elle est prête pour les abriter. Sans doute, en 2021, la capitale rwandaise a organisé deux grandes compétitions africaines. Il s’agit de l’Afrobasket et des deux versions des championnats africains de Volleyball. Nous sommes vraiment en retard par rapport aux infrastructures, même s’ils sont reportés pour le mois de décembre, en tout cas ces Jeux n’auront pas lieu», a déclaré l’un des ouvriers du site du stade des Martyrs, ajoutant que l’organisation des Jeux c’est un souhait des RD-Congolais.

«Tous les RD-Congolais souhaitent que leur pays puisse organiser ces Jeux de la Francophonie. Ça sera un nouveau départ pour notre pays. Les nations qui abritent de grandes compétitions du continent ne nous surpassent pas. C’est une question de volonté. Si aujourd’hui cette campagne est délocalisée, ce sera une honte pour la RD-Congo».

Chose grave, malgré le problème des infrastructures, le Comité national des Jeux de la Francophonie -CNJF- assure être prêt. Récemment nommé à la tête dudit comité, Isidore Kwandja Ngembo reste confiant pour le déroulement de ces Jeux à Kinshasa du 19 au 28 août 2022.

Dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères de la radio «Top Congo», le directeur du CNJF a annoncé tambour battant que la RD-Congo peut réaliser sa mission, consistant à organiser les 9èmes Jeux de la Francophonie. «Il est vrai que nous sommes en retard par rapport aux infrastructures pour que la ville de Kinshasa abrite les 9èmes Jeux de la Francophonie. Après avoir résilié un certain nombre de contrats à l’amiable, nous avons renégocié de nouveaux contrats qui ont obtenu l’avis de non objection. Maintenant, nous allons signer de nouveaux contrats pour que toutes les entreprises soient payées afin qu’elles puissent reprendre du travail», a-t-il fait savoir. Puis: «Sur le plan organisationnel, les entreprises nous ont assuré qu’elles sont en mesure de fournir des infrastructures dans le délai. Donc, nous sommes en mesure d’organiser les Jeux en août 2022».

Puis encore: «il y a aussi un plan B pour le village. Il était prévu de construire 12 immeubles de 7 étages. Et il était difficile de le faire en moins d’une année. Ils nous ont également rassuré que d’ici le 15 juin, les villages seront prêts. Si tel n’est pas le cas, nous allons faire des investissements importants qui vont bénéficier à l’université et à la jeunesse». Ces 9èmes Jeux de la Francophonie entretiennent un suspense auprès des amoureux du sport RD-congolais qui veulent voir leur pays accueillir les athlètes des différents pays du monde. Wait and see.

Triomphe EFONGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer