Culture

Arterial Network défend le secteur créatif culturel

Arteriel
Dans le but de développer un secteur créatif durable des arts et de la culture en Afrique, Arterial Network/Asbl a tenu, samedi 13 juin 2014, au sein de l’Espace culturel Atelier théâtre action -ATA- de la commune de Kimbanseke, un point de presse, dans le cadre d’annoncer au grand public ses nombreux projets. Au cours de cette conférence, les cadres de ce réseau ont souligné l’importance de renforcer les capacités et le leadership dans le secteur créatif africain à travers des programmes de formation, de parrainage et des résidences. «C’est d’ailleurs l’un des plus grands objectifs d’Arterial Network», ont-ils précisé.        
Le manager des projets et coordonateur des chapitres nationaux d’Aterial Network, Espera Donouvossi, a, au cours de cette conférence tenue à l’Espace ATA, expliqué les deux grands projets visés par sa structure. Il s’agit notamment de plaidoyer sur la culture. «Nous avons le projet Artwatch qui veut dire avoir le regard précis sur la liberté d’expression créative donc, il faut que l’artiste soit libre et exprime ce qu’il pense et voit. Il y a également Artproject qui permet de faire des suivis lorsque l’artiste est en danger. Par là, Arterial peut intervenir en terme des conseils juridiques et s’il faut quitter le pays lorsqu’il est menacé comment l’aider à avoir des documents pour aller se refugier ailleurs. Afin que la culture puisse aussi contribuer au développement de l’Afrique», a-t-il fait savoir.
Et de poursuivre: «en clair, nous voulons améliorer les conditions de vie et de travail, défendre les droits des artistes et des professionnels du secteur créatif sur le continent africain, y compris le droit à la liberté d’expression créatrice». Pour sa part, Jean José Lwemba, président du chapitre national, a indiqué que «la vision d’Arterial Network est celle d’un secteur culturel africain dynamique et durable engagé non seulement dans une pratique qualitative des arts en tant qu’arts mais également vecteur de développement, contribuant à la promotion des Droits de l’homme et de la démocratie, ainsi qu’à l’éradication de la pauvreté sur le continent africain».
Et d’ajouter: «hormis les deux projets continentaux précités par le coordonnateur, d’ailleurs, nous irons dans deux villes de la RD-Congo, savoir: à Matadi et Kisangani pour des projets de fresque dans des grandes avenues sur l’environnement et l’éducation civique en septembre 2014. Ce sont là les deux projets nationaux». Arterial Network est d’abord, une Association sans but lucratif -ASBL- lancée depuis 2007 et l’un des plus grands réseaux panafricains interculturels.
Il réunit un bon nombre d’organisations artistiques, d’activistes culturels et d’artistes engagés dans le secteur culturel et créatif africain. Arterial Network dispose de chapitres nationaux officiels dans 40 pays africains dont la coordination continentale basée en Afrique du Sud à Cap et couvre ainsi 80% du continent africain. Selon cette structure, depuis l’adoption du cadre constitutionnel d’Arterial, les chapitres nationaux sont au cœur de la structure et restent le seul espoir principal pour changer les conditions de travail et apporter des vrais avantages aux artistes présents sur le terrain.
René KANZUKU    
 
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer