Culture

Banza Mukalay innove, il lance les Journées congolaises du manuscrit

Baudouin Banza Mukalay 2 
Sur initiative du ministère de la Culture et des arts, il s’organise à Kinshasa la toute première édition des «Journées congolaises du manuscrit» -JCM. Prévue du 25 au 27 novembre 2015 à l’Académie des Beaux-arts, cette rencontre des hommes de lettre vise, non seulement à promouvoir les écrits en RD-Congo, mais aussi d’échanger autour des questions liées à ce secteur noble.
 
C’est ce mercredi 25 novembre que le ministre de la Culture et des arts Baudouin Banza Mukalay va procéder au lancement officiel de cet événement qui met à l’honneur les écrivains RD-congolais. «Vos écrits sont des livres en souffrance» est l’un des slogans des JCM. Reconnaissant cela, le ministre n’a pas voulu que cette situation demeure ainsi.
Banza Mukalay tient à apporter, tant soit peu, un remède aux difficultés permanentes des écrivains. Très concret, le ministère de la culture a, depuis le 17 novembre dernier, débuté la réception des manuscrits venant de différents écrivains qui n’ont pas attendu pour sauter sur l’occasion. Au menu de ce rendez-vous: expositions, conférences…lectures des poésies et slams. Plusieurs intervenants sont attendus à cette messe.
Notamment les professeurs Huit Mulongo, Masegabio, Yoka Lye Mudaba, Mulumba, Mbuyamba, Matangila, Makolo…Sont aussi associés, Didier Mumengi, Richard Ali, Yekima, Blaise Bula, Augustin Bikale, Jean-Claude Ntuala, Père Alphonse Abedi, Yolande Elebe, Vincent Lombume, etc. Sur place, ils vont débattre, à travers des panels, sur des sujets pertinents et préoccupants de leur secteur. Il s’agit entre autre de «L’écrivain et la génétique de son œuvre», «La fabrique du texte: entre l’improvisation et la construction», «La chaine du livre et l’édition en RD-Congo: enjeux et perspectives», «Littérature orale: enjeux et avenir».
Ce n’est pas tout. Il y a encore des plus captivants comme «Ecrire aujourd’hui: quels thèmes, quels genres et quelles langues» ainsi que «Livre et littérature en RD-Congo: état des lieux et perspectives». Tous ces ingrédient annonce l’événement très riche. C’est vraiment une opportunité à prendre à bras le corps pour les écrivains RD-congolais qui n’ont pas eu encore l’occasion de publier leurs textes d’être à la rencontre des éditeurs, imprimeurs, libraires et opérateurs culturels.  Avec ces Journées congolaises du manuscrit, le ministre Banza Mukalay vient d’oser la où ses prédécesseurs n’ont pas jeté leur regard.
 
Patrick NZAZI   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer