Culture

1ère édition The voice Afrique francophone: La RD-Congolaise Pamela Baketana l’emporte sur la Camerounaise Verushka Engola

Débutée au cours de l’année dernière et déroulée durant 17 semaines en Afrique du Sud, sous le regard attentif de 4 poids lourds de la musique africaine, à savoir: Lokwa Kanza, Charlotte Dipanda, Singuila et Asalfo, la téléréalité «The voice Afrique francophone» s’est finalement clôturée samedi 04 février 2017.
La finale de cette première édition de l’Afrique francophone s’est jouée entre deux talents, notamment Verushka Engola du Cameroun et Pamela Baketana de la RD-Congo, candidate coachée par le chanteur RD-congolais Lokwa Kanza. Cette dernière a surpris le jury en récoltant 28,29% des voix des téléspectateurs, contre 28,07% pour la Camerounaise Verushka Engola, encadrée par le Brazzavillois Singuila.
Un duel très serré entre ces deux finalistes. Marie-Love, le talent coaché par la Camerounaise Charlotte Dipanda a été également très convaincante le samedi sur ses deux prestations, puisqu’à l’issue des votes, elle a obtenu 27,32% des voix. Pamela a fini par remporter la grande finale de The voice Afrique francophone. Après deux prestations de chacun des quatre talents, le public a eu le privilège de départager les 4 finalistes qui sont: Vérushka pour l’équipe Singuila, Samson pour l’équipe Asalfo, Marie-Love pour l’équipe Dipanda et, enfin, Pamela, pour l’équipe Lokua Kanza.
La surprenante défaite de Verushka
S’il y a bien un talent que tous les téléspectateurs du concours voyaient remporter la finale, c’est bel et bien Verushka. Après un parcours sans faute pendant les différentes manches, elle avait été encore exceptionnelle lors de la soirée de la finale, mais visiblement pas assez pour renverser les performances de Pamela. Sur les réseaux sociaux, c’est la grande déception de plusieurs fans de «The voice Afrique francophone» qui estimaient que la gagnante de cette première édition aurait dû être le talent de Singuila. Mais le public qui avait le dernier mot de la soirée en a décidé autrement après les deux prestations de chaque talent.
René KANZUKU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer