CommunicationDossier à la UneMédiasNation

RDC: Muyaya fin prêt, les États Généraux de la Communication et Médias annoncés pour le 18 novembre

Le ministre a signé les arrêtés portant lancement du processus de ces assises et désignation des membres du Comité scientifique ainsi que du Comité d’organisation…

Le ministre de la Communication et Médias Patrick Muyaya a signé, avant son voyage en Israël dans la suite du président de la République Félix Tshisekedi, l’arrêté portant lancement du processus des Etats Généraux de la Communication et Médias en République Démocratique du Congo, alors que la presse est en proie à de profondes difficultés financières, que les réseaux sociaux gratuits et Internet ont bouleversé à la fois les habitudes de consommation du public et le modèle économique du secteur. Il a en même temps publié les arrêtés désignant les membres du Comité scientifique et du Comité d’organisation.

Placés sous le patronage du président de la République et sous auspices du premier ministre, les travaux, dirigés par le ministre de la Communication et Médias, démarrent, sauf imprévu, le 18 novembre prochain au Centre Nganda tandis que les experts se réunissent à partir du 10 novembre, ont confié jeudi à AfricaNews des sources proches du dossier.

«Les Etats Généraux constituent un cadre participatif en vue de la fédération des études et de réflexion sur la réforme et la mise en cohérence du cadre juridique qui régit l’exercice de la liberté de la presse en République Démocratique du Congo», a-t-on lu dans l’Arrêté n°09/CAB/M-CM/PMK/2021 du 23 octobre 2021. Ils sont composés de trois organes notamment le Comité d’organisation, la Plénière et le Comité de suivi des recommandations. Ils disposent aussi d’un Comité scientifique, organe technique composé des personnalités reconnues du secteur des médias et celles provenant des domaines politique, de la justice et des praticiens du Droit, du corps scientifique, de la Société civile ainsi que du bureau restreint du Comité organisateur, chargé d’élaborer les avant-projets des lois et de formuler des recommandations à soumettre aux délibérations des commissions spécialisées des Etats Généraux en vue de leur pré-validation alors que les travaux proprement dits vont se dérouler en commissions spécialisées et en plénière. Le Comité scientifique a aussi en charge l’élaboration du Règlement intérieur et des agendas de tous les autre organes mis en place dans le cadre de ces assises.

Signé le même jour, l’Arrêté n°10/CAB/M-CM/PMK/2021 désigne le Bureau du Comité scientifique composé de Gaby Kuba et Tshivis Tshivuadi, vice-présidents. Rose Masala en est membre. Dix autres personnalités font également partie de ce comité en qualité de membres. A côté du Comité scientifique, six autres personnalités ont été choisies pour animer, sous les ordres du ministre Muyaya, le Comité d’organisation. Il s’agit de vice-présidents Jean-Pierre Kibambi Shintwa, Tito Ndombi et Floribert Luboto Ngwangu ainsi que des rapporteurs Obul O’Kwes, Jesby Zegbia et Israël Mutala. Cinq grandes commissions spécialisées animées par des membres de la corporation, issus de toutes les sensibilités, complètent cette architecture. Il s’agit de la Commission administrative et juridique, la Commission formation, éthique et déontologie, la Commission TIC/Numérique, la Commission financement des médias et la Commission socioculturelle.

Muyaya est passé à la vitesse supérieure après avoir présenté le dossier au gouvernement et reçu le feu vert du Conseil des ministres, qui a acté la thématique principale: «Les médias congolais: quelles perspectives à l’ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable».

Selon la copie adoptée par le gouvernement, il sera question lors de ce forum de dégager des propositions des réformes pertinentes touchant au régime juridique des médias en général et de la presse en ligne en particulier, au statut du journaliste, à la dépénalisation des délits de presse qui pourra être précédée par un moratoire dont les modalités d’encadrement devraient faire l’objet d’une concertation entre le gouvernement et les organisations professionnelles, à la modernisation des médias publics, aux défis de la presse nationale, etc.

AKM

Articles similaires

Fermer
Fermer