ActualitésNation

RDC : Tshisekedi ouvre la 12ème Conférence diplomatique samedi

«C’est ce lieu-là qui va nous permettre d’écouter le président de la République, de recevoir ses orientations et, surtout, de définir ce que nous devons faire pour que le Congo ne soit plus le porteur de mallette, un marché libre-service, non. Pour que le Congo soit le centre, le rayonnement, un pays où il fait beau vivre», déclare Christophe Lutundula

Le décor est planté. L’imposant immeuble abritant la salle des conférences internationales du ministère des Affaires étrangères revêt une nouvelle robe. C’est là que tout va se jouer. Le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo va y donner le go de la 12ème Conférence diplomatique à laquelle prendront part, non seulement les missions diplomatiques RD-congolaises à l’étranger, mais également le patronat RD-congolais, regroupé au sein de la Fédération des entreprises du Congo -FEC. «C’est ce lieu-là qui va nous permettre d’écouter le président de la République, de recevoir ses orientations et, surtout, de définir ce que nous devons faire pour que le Congo ne soit plus le porteur de mallette, un marché libre-service, non. Pour que le Congo soit le centre, le rayonnement, un pays où il fait beau vivre», déclare le patron de la diplomatie RD-congolaise, Christophe Lutundula.

Le président Tshisekedi qui tient non seulement au développement de son pays mais également à faire des quelques RD-Congolais des millionnaires à la fin de son mandat, s’est déjà investi pour redorer l’image de la diplomatie. Il a promis de réduire le nombre des missions diplomatiques à l’étranger afin de la prise en charge correcte et efficace des ambassadeurs RD-congolais accrédités à l’étranger. L’image que nos ambassades représentaient hier affiche la misère. On l’attend pour voir comment va-t-il orienter cette diplomatie quand on sait qu’il est parvenu à briser l’isolement diplomatique dans lequel le pays était plongé depuis belles lurettes.

Et Christophe Lutundula se félicite de l’organisation de cette conférence diplomatique qui intervient après 12 ans de léthargie. «Il y a quelque chose qui va se passer bientôt», annonce le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères. Cette 12ème Conférence diplomatique que la RD-Congo va organiser du 26 au 28 février 2022 va jeter de nouvelles bases. «Tous les chefs des missions diplomatiques de la RD-Congo à l’étranger reviennent à la Centrale pour se ressourcer autour du thème: ‘’La diplomatie au service du développement et de la paix’’», révèle le patron de la diplomatie RD-congolaise.

Puis: «Cette conférence est un lieu de rencontre de tous les diplomates avec le premier diplomate du pays -NLDR: le président Félix Tshisekedi. Nous devrions avoir un dialogue franc avec la Fédération des entreprises du Congo -FEC-, avec les institutions publiques dans le domaine économique, pour qu’on définisse les besoins du Congo en matière d’investissement, de partenariat dans tous les secteurs de la vie, de manière que nos diplomates portent cela à l’extérieur».

Le patronat RD-congolais y est convié étant donné que la RD-Congo est en train de signer des accords bi et multilatéraux avec plusieurs pays et ce, dans tous les domaines. Ce qui fait que plusieurs investisseurs étrangers de tous horizons se bousculent au portillon de la RD-Congo. Tous les participants vont alors s’imprégner des axes prioritaires pour changer l’image de la diplomatie RD-congolaise et ouvrir davantage la RD-Congo au monde. C’est la vision du président de la République Félix Tshisekedi que le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Christophe Lutundula, va mettre en œuvre en organisant cette messe diplomatique axée sur le thème: «La diplomatie au service du développement et de la paix».

Il est établi qu’il ne peut pas y avoir de développement sans une paix durable et que le maintien de la paix est lié à la sécurité. La RD-Congo compte sur tous ses partenaires nationaux et internationaux pour ramener la paix sur l’ensemble de son territoire et déclencher ainsi son développement. Et la bonne manière d’y arriver c’est de soigner son image de marque à travers une diplomatie agissante et efficace. L’organisation de cette conférence diplomatique est un pari gagné pour le VPM en charge des Affaires étrangères.    

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page