ActualitésDossier à la UneNation

RDC : Thambwe et Goya font la paix

C’est le soulagement à la Chambre haute après une dizaine de jours de crise autour des travaux de réfection de la salle des plénières.

Le calumet de la paix a été fumé le jeudi 7 mai 2020 au Sénat. Le speaker Alexis ThambweMwamba et la sénatrice Bijoux Goya ont enterré leur hache de guerre pour faire régner la paix dans l’hémicycle de la Chambre haute du parlement RD-congolais. C’est le soulagement après une dizaine de jours de crise autour des travaux de réfection de la salle des plénières. L’on a eu droit à une séance d’excuses mutuelles entre les deux protagonistes.

Usant de sagesse, Alexis ThambweMwamba a ouvert le bal, présentant des excuses à Bijoux Goya Kitenge. «Pour prouver à tous nos collègues et à l’opinion que la sérénité est rentrée à la Chambre haute, je demande à notre collègue Bijoux Goya de bien vouloir accepter les fleurs que le bureau offre», a dit le président du Sénat.

Sensible à l’acte plein d’humilité d’ATM, la sénatrice Bijoux Goya a renvoyé les ascenseurs au speaker de la Chambre haute. Elle a agréé sa «désolation» non sans présenter, à son tour, des excuses à l’assemblée plénière. «Au nom de toutes les femmes du monde et particulièrement des collèges sénatrices, je prends actes de votre désolation. Par la même occasion, je tiens sincèrement à présenter mes excuses à l’Assemblée plénière pour tout ce qui s’est passée à la séance plénière de jeudi 30 avril et je rassure les collègues sénateurs que cela ne se reproduira plus. J’ai dit et je vous remercie», a déclaré la sénatrice Goya, recevant le cadeau lui offert par le Bureau du Sénat.  

Voici comment l’institution Sénat a rendu plus brillante son image après la séance du jeudi 30 avril au cours de laquelle une scène de triste mémoire a eu lieu, avant de se terminer en queue de poisson à la suite d’un échange de paroles entre le président Alexis Thambwe Mwamba et la sénatrice Bijoux Goya. 

Cette dernière, via une lettre, a demandé au Président du Sénat des éclaircissements au sujet de la passation du marché des travaux de transformation de l’hémicycle de la Chambre haute et ses dépendances. Après la réaction orale du speaker ATM, à l’origine des émeutes bien que conforme «aux dispositions de l’article 195 de notre Règlement intérieur», celui-ci a, le 5 mai, adressé une réponse écrite, indiquant que les différentes pièces nécessaires pour éclairer la lanterne de sa destinataire sont disponibles à la questure du Sénat. Il s’agit entre autres de la demande d’autorisation spéciale, de l’avis de non objection DGCMP, du plan de passation de marché, du contrat entre Modern Construction et le Sénat, bon de commande, facture, etc.

Non satisfaitedes éclaircissements apportés par ATM, Bijoux Goya, s’appuyant sur l’article 196 du Règlement intérieur du Sénat, a demandé la constitution d’une commission d’enquête pour plus de lumière. Sa demande a été rejetée lors de la plénière du jeudi 7 mai 2020.

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer