ActualitésDossier à la UneNationSécurité

FARDC : Tango four et Mundos éloignés des opérations

Pendant ce temps, John Numbi quitte ses fonctions d’Inspecteur général des armées alors que Célestin Mbala reste chef d’état-major général…

Le Président de la République Félix Tshisekedi a procédé vendredi 17 juillet au tout premier réaménagement des FARDC depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019. Deux principaux détails: l’Inspecteur général des Armées, John Numbi, réputé très proche du Président honoraire Kabila sous sanctions des États-Unis, a perdu son poste en faveur d’un autre galonné banni par l’Occident, Gabriel Amisi Tango four, promu général 4 étoiles mais écarté de la gestion des opérations militaires. Même sort pour le général Charles Akili Mundos, lui aussi sur la liste noire des Occidentaux, nommé Inspecteur général adjoint.

Soupçonné de graves violations des droits de l’homme par les ONG internationales, le général Fall Sikabwe Asinda a connu un avancement en fonction. C’est lui le nouveau chef d’état-major de l’armée de terre. Maintenu à son poste de chef d’état-major, Célestin Mbala a un nouvel adjoint: Jean-Claude Yav, un des officiers qui avaient le vent en poupe sous Kabila. L’autre nouvel adjoint de Mbala, le général Obed Rwibasira va se charger des opérations.

Franck Ntumba, un officier des renseignements, devient le nouveau patron de la Maison militaire du Chef de l’État alors que, sans surprise, Michel Mandiangu, un habitué des arcanes, remplace Delphin Kahimbi aux renseignements militaires.

Côté zones de défense, on retient surtout le départ du général Philémon Yav Irung, du Katanga pour le Kivu, alors que le général Johnny Luboya Nkanshama est nommé commandant de la 1ère zone de défense.

Stasin Kizimu, ancien commandant du 14ème régiment de la sécurité du Chef de l’État, a été élevé au rang de général de Brigade et placé à la tête de la Force de réaction rapide de Kinshasa.

Natine K.

Articles similaires

Fermer
Fermer