ActualitésEcofin

SOCAPS-SONAHYDROC: Bertrand Piri supervise la signature des contrats de passage des produits pétroliers

Le ciel est bleu entre la RD-Congo et la République Centrafrique. Arthur Bertrand Piri, ministre centrafricain chargé du Développement de l’énergie et des ressources hydrauliques, séjourne à Kinshasa depuis lundi 13 février dernier pour une visite de travail de trois jours. A la tête d’une forte délégation composée d’Olivier Malibangar et Ernest Fortuné Batta, respectivement président du Conseil d’administration et Directeur général de la Société centrafricaine de stockage des produits pétroliers -SOCASP-, le ministre Arthur Piri est venu dans la capitale RD-congolaise pour superviser la signature des contrats de passage des produits pétroliers entre la SOCASP et la Société nationale des hydrocarbures du Congo -SONAHYDROC.

Pour Marcellin Bilomba, directeur général de la SONAHYDROC, il s’agit d’une «opportunité à saisir à la fois pour raffermir les relations qui existent entre deux pays, d’une part, et, d’autre part, relancer les activités de transport de la flotte fluviale de la société pétrolière nationale longtemps restée en veilleuse». Quelques heures avant son comeback dans son pays, Arthur Piri va échanger avec son homologue Didier Budimbu, ministre RD-congolais des Hydrocarbures.

Créée par le décret-loi n°245 du 9 août 1999, la SONAHYDROC est une société du portefeuille de l’Etat ayant pour objet la prospection, l’exploration, l’exploitation, l’importation et la commercialisation des produits pétroliers en RD-Congo. Elle est présente sur l’ensemble de la chaine pétrolière, de l’amont à l’aval en passant par le transport, le stockage et la commercialisation. Au sein de cette entreprise publique, les activités de transport s’exercent grâce aux camions-citernes sur l’axe Kinshasa-Masimanimba-Kikwit-Bandundu, par la voie ferroviaire sur les axes Ilebo-Kananga-Mwene-Ditu-Kalemie-Lubumbashi-Kindu et par la voie fluviale sur l’axe Kinshasa-Kisangani en passant par Mbandaka ainsi que sur l’axe Kinshasa-Ilebo.

Dans ce dernier sous-segment, la SONAHYDROC dispose de trois pousseurs et de onze barges. Ce qui correspond à plus de 60% de la capacité nominale de la flotte fluviale nationale. Pour sa part, Marcelin Bilomba a promis de renforcer cette capacité pour assurer un meilleur approvisionnement de l’arrière-pays en produits pétroliers de qualité à un prix abordable.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page