ActualitésDossier spécial électionsNation

RDC : Sama chez Kadima en prévision du lancement de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs

«Je salue toutes les innovations apportées par le bureau de la CENI en termes notamment des kits d’enrôlement, tout en insistant sur le choix historique de la mutualisation des opérations d’enrôlement et d’indentification de la population. Cette mutualisation permet à ce que les données de l’opération d’enrôlement de la CENI soient utilisées aussi bien par l’ONIP que par l’INS», a déclaré le Premier ministre en visite à la Centrale électorale

La Commission électorale nationale indépendante -CENI- lance officiellement, le samedi 24 décembre prochain, l’opération d’enrôlement des électeurs en vue des élections combinées prévues en 2023. Dans cette perspective, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a pris part, le mardi 20 décembre 20220 au siège de la Centrale électorale, à la présentation des kits d’enrôlement des électeurs et du mode d’utilisation de l’application Prerap CENI. Il était aussi question pour le chef du gouvernement de s’assurer du bon déroulement des préparatifs de cette importante opération qui bénéficie de l’appui financier de son gouvernement, et sur lequel le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo tient énormément pour la continuité du processus démocratique en RD-Congo.

A cette occasion, tour à tour, dans leurs mots de bienvenue à Sama Lukonde, le rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie, Patricia Nseya Mulela, et son président, Denis Kadima Kazadi, ont remercié le Premier ministre pour sa bonne politique d’ouverture et pour l’appui du gouvernement aux activités de la CENI. Prenant à son tour la parole, Sama Lukonde s’est dit heureux d’être reçu à la CENI tout en soulignant qu’il s’agit d’une responsabilité historique, à une année seulement de la tenue des prochaines élections.

«Je voudrais remercier les mots de bienvenue qui m’ont été adressés par Madame la rapporteur mais aussi par le président de la CENI pour mon arrivée ici. Je suis empreint de sentiment de responsabilité. Responsabilité qu’effectivement, jour pour jour, monsieur le président de la CENI l’a mentionné, probablement pas un hasard que nous nous retrouvons ici le 20 décembre 2022, très exactement à une année des élections prévues le 20 décembre 2023», a déclaré le chef du gouvernement. 

Puis, le PM Sama Lukonde a salué toutes les innovations apportées par le bureau de la CENI en termes notamment des kits d’enrôlement tout en insistant sur le choix historique de la mutualisation des opérations d’enrôlement et d’identification de la population. Cette mutualisation permet à ce que les données de l’opération d’enrôlement de la CENI soient utilisées aussi bien par l’Office national d’identification de la population -ONIP- que par l’Institut national des statistiques -INS.

«Premièrement, j’encourage le travail qui est abattu ici à la CENI pour garantir justement l’organisation de ces élections dans le délai constitutionnel. Ici, nous avons participé à une démonstration des innovations apportées par le bureau de la CENI pour pouvoir améliorer la qualité, non seulement de l’enrôlement, mais aussi du processus électoral lui-même pour qu’on puisse arriver justement à ces élections générales telles que prévues l’année prochaine. Je salue tout ce travail abattu qui est encore à sa jeunesse, parce qu’il y a encore beaucoup d’étapes qui sont en train de venir pour lesquels moi je souhaite tous mes encouragements. Nous avons voulu être ici présent pour affirmer un principe que nous avons voulu de collaboration, un principe dit de mutualisation qui va nous amener vers la constitution du fichier d’identification de la population. Je voudrais remercier le président de la CENI et à travers lui le bureau et la plénière parce que je veux mentionner que c’est depuis 2006 que ce processus avait été énoncé mais il a, chaque fois, été un rendez-vous manqué. En 2006, cela n’a pas pu se faire. En 2011 mêmement. Et en 2018, nous avons encore manqué cette occasion. Et donc ici c’est ce choix historique d’avoir une collaboration affichée pour qu’on puisse cette fois-ci y arriver. Je voudrais rappeler ici que c’est depuis 1984 nous n’avons plus eu de carte d’identité et donc l’occasion d’avoir ici, avec l’accompagnement du ministère du Numérique, cet identifiant unique qui va nous permettre d’avoir une meilleure gestion de notre pays du point de vue administratif», a-t-il souligné.

Le Premier ministre a insisté sur le fait que le travail d’enrôlement de la CENI servira à l’ONIP pour l’identification de tous les RD-Congolais. Concernant la sécurisation du processus électoral, le chef du gouvernement a rassuré la Centrale électorale quant aux dispositions déjà prises pour que tout le processus soit accompagné notamment la sécurisation des forces de police pour lesquelles il y a une adaptation à faire sur toute l’étendue du pays.

Selon lui, le gouvernement a prévu d’accroître les forces de sécurité, en l’occurrence la police pour garantir la sécurisation de tout le processus électoral de 2023. Il a indiqué par ailleurs que pour arriver à l’aboutissement heureux de ce processus tel que voulu et même déclaré par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans le respect du délai du point de vue de l’organisation, ça demande l’implication de tous.

«De toute la population qui doit s’approprier ce processus d’abord par patriotisme, parce qu’il va de la bonne continuité démocratique de notre pays mais aussi par responsabilité individuelle de garantir le choix de nos dirigeants politiques. Je veux donc sur ce inviter toute la population à un enrôlement massif», a conclu Sama Lukonde, rassurant le staff de la CENI de l’accompagnement financier du gouvernement. Cette rencontre s’est déroulée en présence du président de la CENI, des membres du bureau, des membres de la plénière, du vice-ministre de l’Intérieur, du directeur de l’ONIP et des quelques membres du cabinet du Premier ministre.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page