ActualitésDossier à la UneEcofinNation

Sakombi Molendo signe un record historique: 147% d'accroissement des recettes au dernier trimestre à Kinshasa

2,857 milliards de francs congolais mobilisés entre septembre et décembre 2019 contre 1,938 milliards encaissés au cours de la même période une année plus tôt dans la capitale…

Le secteur des Affaires foncières vit un grand moment. En témoignent les recettes mobilisées rien que dans la capitale en septembre, novembre, octobre et décembre 2019, après seulement trois mois d’exercice par le ministre Aimé Sakombi Molendo: 2,857 milliards de francs congolais. Un accroissement de 147% par rapport aux quatre derniers mois de l’année 2018 avec 1,938 milliards. Un record jamais réalisé dans l’Histoire de ce ministère, incapable d’atteindre les assignations budgétaires auparavant.

De manière détaillée, la circonscription foncière de Gombe arrive en tête avec des recettes cumulées de 1.967.451.275 francs, suivie de Ngaliema 305.948.579 francs et de Mont Ngafula 203.801.906 francs. Limete se classe au quatrième rang avec 202.533.950, talonnée par Kasavubu 62.472.600 francs, qui devance Barumbu 54.705.011 francs et Ndjili 27.421.122 francs. Matete a produit, pour sa part, 23.298.166 francs contre 8.950.000 francs pour Bandal. Nsele et Maluku n’ont rien généré et leurs animateurs escomptent des sanctions, conformément aux promesses du ministre des Affaires foncières, auteur des directives précises en vue de l’accroissement des recettes.

Secteur pourvoyeur des recettes financières

Les objectifs fixés par Sakombi Molendo cadrent avec la vision du Président Président Félix Tshisekedi, qui a annoncé la numérisation imminente des opérations foncières en vue d’assurer la traçabilité et l’augmentation des recettes.

Ces premières performances rassurent. Plus de doute possible. Les Affaires foncières sont en train de troquer leur pain noir contre le pain blanc. Tout le mérite revient au Président de la République, initiateur des réformes en cours. Lauriers au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba dont la rigueur dans la gestion marque les esprits. Comment, enfin, ne pas accorder fière chandelle au ministre Sakombi Molendo, un chevronné du domaine, qui vient de prouver qu’il a les capacités et les ressources pour faire des Affaires foncières un précieux portefeuille, un gros pourvoyeur des ressources financières nécessaires à la réalisation du programme du gouvernement de coalition. Outre la numérisation des opérations foncières, Sakombi Molendo compte s’appuyer sur la bancarisation obligatoire de toute opération d’achat et vente ainsi que l’actualisation de la mercuriale des expertises immobilières. Concernant la dématérialisation des opérations foncières annoncées, Kinshasa, où le ministre de la terre vient d’accomplir ses premiers exploits, sera la ville pilote. Une équipe apprête déjà la cartographie numérique et le dénombrement des maisons dans la capitale.

AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer