ActualitésEcofinHi-TechNation

RDC : Quatre warriors en synergie pour l’installation du CAEB

L’idée de la fabrication des batteries électriques en RD-Congo telle que voulu par le gouvernement Sama Lukonde tend à se concrétiser. A cet effet, la création d’un Centre africain d’excellence pour les batteries en RD-Congo -CAEB-, installé à Lubumbashi, en est une parfaite illustration. C’est du reste pour l’installation officielle de ce dernier que quatre ministres du gouvernement dit des Warriors séjournent depuis le 21 avril dernier dans la capitale cuprifère. Il s’agit des ministres Antoinette Nsamba, Muhindo Nzangi, Julien Paluku et José Mpanda Kabangu, respectivement en charge des Mines, de l’Enseignement supérieur et universitaire, de l’Industrie ainsi que de la Recherche scientifique et Innovation technologique.

Ce centre africain qui est une création du ministère de la Recherche scientifique, a vu le jour à la suite de l’arrêté dudit ministère daté du 17 avril 2022. Ce, sur proposition du Secrétaire général à la RSIT qui a trouvé nécessaire pour la RD-Congo de disposer de ce centre, question de soutenir le développement d’une chaîne des valeurs compétitives des batteries, des voitures électriques et des énergies renouvelables en Afrique pour la formation des chercheurs qualifiés. Et pour y arriver, le ministre José Mpanda se fonde sur l’importance et la nécessité de créer des aptitudes et des compétences pertinentes, notamment par le biais de l’Enseignement, de la recherche et de l’innovation technologique. Mais pourquoi commencer par la création du Centre africain d’excellence pour les batteries?

Selon les informations tirées de la note conceptuelle relative au lancement de ce centre, ce dernier, qui est rattaché à la Faculté de Polytechnique de l’Université de Lubumbashi, répondra aux besoins émergents en matière d’aptitudes et de compétences pour l’industrie des batteries, il améliorera les liens d’emploi et favorisera l’émergence des fournisseurs locaux des biens et des services capables, compétents et compétitifs, y compris les petits et moyennes entreprises, mais aussi en reliant les politiques du contenu local, les licences et les contrats, le développement de l’entrepreneuriat et les programmes d’EFTP pour de meilleurs résultats. Mais pourquoi la présence de quatre Warriors à Lubumbashi? Cette présence se justifie par l’apport de chacun, dans le cadre de transversalité et de la complémentarité de l’action gouvernementale.

JeJe MBUYAMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer