Actualités

RDC: la Cour militaire se dessaisit du dossier Kalonda

La Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est dessaisie ce lundi du dossier Salomon Kalonda. «La Cour militaire a fait droit à la requête de la défense en constatant la réalité de la nouvelle qualité de Salomon Kalonda, élu Sénateur. Dans son arrêt rendu ce lundi 08 juillet, la Cour s’est déclarée incompétente pour juger le sénateur», rapporte Maître Hervé Diakiese.

Bras droit de l’opposant Moïse Katumbi, Salomon Kalonda avait été arrêté par les services de renseignements, le 31 mai 2023, sur le tarmac de l’aéroport de Nd’jili à Kinshasa.

La justice militaire lui reprochait la détention illégale d’arme à feu et de munitions de guerre, l’incitation des militaires à commettre des actes contraires à leur devoir et discipline et l’atteinte à la sûreté de l’État.

L’accusation avait abandonné la principale charge liée à la détention d’arme à feu pour s’accrocher sans preuves sur les deux autres griefs.

Tombé malade en pleine détention, Salomon Kalonda a pu bénéficier d’une libération provisoire pour aller se faire soigner à l’étranger. Par deux fois il s’est rendu à Bruxelles pour des soins et par deux fois il est rentré au pays, prouvant qu’il n’avait rien à se reprocher.

Malgré sa détention et son état de santé, SK Della a pu se faire brillamment élire député provincial dans son fief de Kindu et sénateur dans le Haut-Katanga.

Après la validation de son mandat au Sénat, Salomon Kalonda a dit consacrer son action parlementaire à quatre priorités: la paix (en particulier à l’est), l’unité nationale, la réconciliation et l’amélioration des conditions de vie des Congolais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page