ActualitésDossier à la UneJusticeNation

RDC : Condamné à deux ans de prison dans le procès de 100 jours, Jeannot Muhima en fuite

Le substitut du Procureur général, Yves Mwepu Ilunga, a émis mardi 23 juin un avis de recherche pour le retrouver

Mardi 23 juin, le substitut du Procureur général, Yves Mwepu Ilunga, a émis un avis de recherche pour retrouver Jeannot Muhima, fonctionnaire à la Présidence de la République.  Condamné à deux ans de prison dans le procès de 100 jours, en rapport avec la construction des maisons préfabriquées, Jeannot Muhima est désormais déclaré en fuite et recherché par la justice RD-congolaise afin qu’il puisse purger sa peine une fois retrouvé par les services habilités.

La Police nationale congolaise -PNC- est appelée à entreprendre d’énormes recherches pour retrouver Jeannot Muhima, le chargé d’export et import à la Présidence de la République, condamné à deux de prison pour détournement des fonds alloués aux travaux de 100 jours.

«Veuillez entreprendre d’intenses recherches pour retrouver le nommé Muhima Jeannot qui réside sur Galilée n°4 quartier Kinsuka pêcheur, dans la commune de Ngaliema, actuellement en fuite», lit-on dans ce document. Puis: «l’intéressé est condamné pour détournement des deniers publics». Le substitut du Procureur invite la PNC à l’acheminer sous bonne escorte en cas de sa découverte.

Le samedi 20 juin dernier, Jeannot Muhima a été condamné à deux ans de prison pour détournement des fonds alloués à la construction des 4500 maisons préfabriquées dans le Programme de 100 jours du Président de la République. Dans ce procès dit de siècle, deux gros poissons notamment Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Chef de l’État, et Samih Jammal, homme d’affaires libanais et directeur général  dev SAMIBO Congo SARL ont écopé chacun 20 ans de travaux forcés. Kamerhe est également frappé de 10 ans d’inéligibilité tandis que Jammal sera expulsé définitivement du territoire RD-congolais après avoir purgé sa peine. Lors du verdict de ce procès, le juge avait ordonné l’arrestation immédiate de Jeannot Muhima, mais ce dernier n’était pas à l’audience ce jour-là.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer