ActualitésNationSociété

RDC: 4406 fonctionnaires, dont 37 SG envoyés à la retraite

Bonne nouvelle à la Fonction publique où les lignes ne font que bouger à la Fonction publique. En fait, le vice-Premier ministre, Jean-Pierre Lihau, a, au cours d’une conférence de presse organisée lundi 19 septembre 2022, annoncé le début du processus de la mise en retraite au sein de l’administration publique de la RD-Congo. Cette mise en retraite concerne, au total, 4406 fonctionnaires, dont 37 secrétaires généraux, 319 directeurs, 367 chefs des divisions, 594 chefs des bureaux, 600 ATA1, 458 ATA2, 551 AGA1, 412 AGA2, 384 AA1, 211AA2, 96 huissiers issus des des différentes administrations et provinces de la République et ce, conformément à l’option inclusive des réformes telle que prônée par le gouvernement, ainsi que le règlement du différend relatif à la retraite de 377 agents des régies financiers et de l’Institut national de statistiques, comprenant 26 directeurs, 23 chefs des divisions, 39 chefs des bureau, 90 ATA1, 177 ATA2, 54AGA1, 19 AGA2, 7AA2 et 2 huissiers.

Cette première vague de la mise en retraite qui intervient après la signature des ordonnances du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi concerne essentiellement les secrétaires généraux de l’administration, les agents centenaires, nonagénaires, octogénaires et, dans certains cas, des agents septuagénaires et sexagénaires, ainsi que le règlement de certains litiges touchant les agents déjà retraités non encore bénéficiaires de leurs indemnités de fin de carrière.

De ce fait, Jean-Pierre Lihau souligne que le paiement des allocations de fin de carrière se fera pour chaque agent retraité. «Toutes les dispositions tant administratives que financières sont en cours de finalisation pour permettre à chaque bénéficiaire des actes de retraite susmentionnés de rentrer, dans les meilleurs délais, en possession de tous les avantages auxquels il a droit, conformément aux dispositions légales et réglementaires en la matière. Le paiement des allocations de fin de carrière se fera, pour chaque agent retraité, dans le compte bancaire où il perçoit son salaire de base», a souligné le VPM en charge de la Fonction publique.

Pour le patron de l’Administration publique, Jean-Pierre Lihau, ce processus de la mise en retraite est irréversible et sa fluidité va permettre le rajeunissement de l’Administration publique avec le recrutement des jeunes plus méritants et plus compétents, ainsi pour mettre fin au système de privilège. «Nous sommes donc engagés dans un processus qui vise à démystifier la retraite, la faisant passer d’un processus miraculeux vers acte de gestion normale, devant intervenir régulièrement, chaque année, grâce aux moyens financiers consentis par le gouvernement, tant dans son budget, qu’à travers l’appui de ses partenaires car, comme déjà ci-haut, si la retraite est bloquée, les avancements en grade le seront tout autant. Et si la retraite est fluidifiée, les promotions en grade iront aussi de soi. Et au sujet de la promotion, nous veillerons à ce qu’elle se fasse dans aucune discrimination, de manière rationnelle et méritocratique, conformément aux dispositions légales et réglementaires en la manière», a-t-il martelé. La mise à la retraite permet d’aérer les cadres organiques des services, de créer les vacances de poste, et de générer l’explosion des opportunités de carrière, notamment en termes d’avancement en grade.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page