ActualitésNationSociété

Programme de développement à la base: après Kwango, Sama cible le Kongo Central

Conduisant une forte délégation de quelques membres de son gouvernement et des députés nationaux et sénateurs élus de la province du Kongo Central, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a officiellement lancé, samedi 30 octobre 2021 à Kimpese, à 217 km de Kinshasa, la capitale, dans le territoire de Songololo, les travaux axés sur le Programme de développement à la base des 145 territoires de la RD-Congo. Ce projet prévoit des actions dans les 4 secteurs d’activités, à savoir: l’eau et l’électricité, la santé, l’éducation et les pistes de desserte agricole. Le Kongo Central est la deuxième province ciblée par le chef de l’exécutif national après la première étape des travaux lancés à Kenge, dans la province du Kwango, à l’Est de Kinshasa. Devant la population de Kimpese et de Songololo, le PM Sama Lukonde a immédiatement rappelé que ce programme s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à savoir: «Le peuple d’abord». «Mon message d’aujourd’hui est celui du Président de la République, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi, que tous appellent affectueusement Fatshi Béton. Il m’a chargé de saluer toute la population de la province du Kongo Central, plus particulièrement, celle de Songololo, de Kimpese. Il m’a dit: ‘’vas dans le Kongo Central, vas à Songololo et à Kimpese, salue-les tous’’. Son message, c’est une mission qu’il a confiée au gouvernement de la République que je dirige, moi-même, Sama Lukonde Kyenge», a dit le Premier ministre, citant «la première mission axée sur la paix et la sécurité dans notre pays».

Et de renchérir: «c’est pourquoi, vous avez vu à l’Est où il y avait des guerres, nous avons instauré l’état de siège. L’autre mission concerne le secteur de la santé. Parce que si le corps est malade, il n’y a pas moyen de travailler. La troisième mission est relative au secteur de l’éducation, de l’enseignement. Si nos enfants ne vont pas à l’école, il n’y a pas moyen de construire le Congo de demain parce que nos enfants sont l’avenir de notre pays. Mais pour cela, ils doivent bénéficier d’une bonne formation. Dans ce secteur, vous savez que Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi a la vision de la gratuité de l’enseignement. Nous faisons tout ce qui est possible pour que le gratuité soit effective dans toute la RD-Congo».

Poursuivant son speech à la population de Kimpese et Songololo, le Premier ministre s’est appesanti sur la mission de développement de la RD-Congo à la base. «Le développement veut dire construire et réhabiliter les routes, construire les écoles pour que les enfants étudient dans les bonnes conditions, construire les hôpitaux pour que la population ait accès aux soins de santé. Son Excellence Monsieur le Président de la République a dit que ce développement doit commencer à la base, c’est-à-dire, au niveau des territoires. C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui pour ce développement à la base. Pour cela, je vous demande d’acclamer pour le Président de la République. Je vous demande aussi d’acclamer pour vous-mêmes qui avez accueilli ce programme. J’ai également eu vent de ce qui se passe ici. On m’a instruit de résoudre la situation de la Cimenterie nationale -CINAT. On m’a expliqué tous les problèmes de cette cimenterie, qui accuse plusieurs mois d’impaiement. A mes côtés, il y a le ministère du Portefeuille. Nous n’allons pas nous arrêter ici. Nous irons jusqu’à Matadi. Aujourd’hui, je dormirai à Matadi. J’aurai une réunion avec tous les responsables provinciaux. Nous parlerons aussi de la CINAT. Ensuite, il y a un problème d’insécurité. On me dit qu’ici, la vie devient intenable la nuit. La paisible population a du mal à circuler la nuit. La responsabilité est de notre gouvernement. Vous avez entendu le gouverneur plaider pour l’augmentation des effectifs des policiers. Les policiers ont la responsabilité de vous sécuriser. On m’a parlé également de la mutation. C’est noté», a promis Sama Lukonde.

Poste frontalier de Lufu 
Saisi également de la situation au poste frontalier de Lufu, le Premier ministre Sama Lukonde a promis d’y mettre fin dans le cadre de la lutte contre la corruption qui constitue le cheval de bataille de son gouvernement. «On nous dit que le manque d’électricité à Lufu favorise la fraude. Dans notre mandat, nous luttons contre la corruption et la fraude. L’augmentation des recettes publiques est le résultat de cette lutte contre la corruption menée par mon gouvernement. C’est avec cet argent que, comme vous le voyez, nous avons commencé le programme de développement à la base de nos 145 territoires. C’est le but de ma visite officielle ici au Kongo Central: profiter de cette mission pour lancer ces travaux dont vous avez entendu parler. J’ai entendu les jeunes dire qu’ils n’ont pas d’emploi. Nous parlerons de tout cela, dans notre réunion avec les autorités provinciales, après ce lancement des travaux. Notre mission est de trouver des solutions. Nous ne disons pas que toutes ces solutions arriveront du jour au lendemain. Cela demande l’implication de nous tous pour atteindre ces résultats. C’est une responsabilité commune. Merci pour votre accueil», a lâché le premier des «Warriors», de donner le go des travaux. 

Concernant le secteur de l’éducation, le chef du gouvernement a lancé les travaux de construction de l’école primaire Kikaba, dans le secteur de Kimpese, et de l’école Vunzi Landu, dans le secteur de Songololo. Côté santé, ce coin de la République devra bénéficier d’un centre de santé, avec une maternité bien équipée, dénommé «Simon Kimbangu». Pour la desserte en eau, Sama Lukonde devrait aussi lancer les travaux de construction d’un réseau d’approvisionnement d’eau pouvant desservir plus de 4000 familles. Pour les routes, le Programme de développement à la base des 145 territoires prévoit pour le territoire de Songololo, la réhabilitation et l’entretien de l’axe Congo dia Kati-Lovo, une route de desserte agricole, longue de 52 Km.

Après avoir visité et lancé les travaux de quatre sites dont deux à Kimpese et deux autres à Songololo, les notables et les populations du territoire de Songolo se sont dits très satisfaits du démarrage de ces travaux dans leur province. Aussitôt parti de Songololo, le Premier ministre s’est rendu à Matadi pour la réunion du Conseil de sécurité au cours de laquelle le problème de la relance de la société CINAT sera abordé sur demande de la population de Songololo. Le territoire de Songololo s’étend sur une superficie de 8190 km2 avec une population estimée à 428.000 habitants.
Dans la délégation du Premier ministre, figurent, entre autres, les ministres d’Etat au Plan, au Développement et aux Infrastructures ainsi que les ministres de la Santé, du Genre et famille, de la Jeunesse et des Droits humains.  Le lancement des travaux dans cette province, deuxième après Kenge, dans le Kwango, s’est déroulée en présence du gouverneur ai de la province du Kongo Central, du président de l’Assemblée provinciale, des députés provinciaux et des sénateurs, des membres du Conseil de sécurité et des chefs coutumiers de la province du Kongo Central. Les autres provinces attendent à bras ouvert le chef du gouvernement.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer