ActualitésSociété

«Poulets Fatshi Béton»: vaste escroquerie

C’est un scoop. «AfricaNews» a capté des informations secrètes transmises à l’ambassadeur de la RD-Congo au Brésil par ses services, l’alertant sur l’opération «Poulets Fatshi Béton» -Le peuple d’abord- importés du Brésil qui serait concoctée pour escroquer le gouvernement RD-congolais. Un certain Junior Kalala serait le cerveau moteur de cette vaste opération à laquelle il aurait associé ses amis brésiliens avec qui ils sont présentement à Kinshasa pour passer à l’acte sans passer par la voie officielle.

«Comment sont-ils entrés à Kinshasa et avec quel visa?», se demande-t-on. Car donner les visas volants aux étrangers violerait la réglementation sur l’immigration. «Ces informations sont transmises à l’autorité pour compétence et disposition à prendre, en vue de mettre hors d’état de nuire ces aventuriers de grand chemin», alerte-t-on.

Des sources crédibles de la Diaspora RD-congolaise du Brésil rapportent que le nommé Junior Kalala, immigré RD-congolais résident à Sao Paulo au Brésil, non autrement identifié, serait à la base de l’opération de grande escroquerie dénommée «Poulets Fatshi Béton; Le peuple d’abord- importés du Brésil» consistant à déverser en RD-Congo des vivres frais et non frais. Notamment les poulets, viandes surgelées, farine de maïs, riz et consorts en containers qui seraient déjà prêts d’être expédiés à Kinshasa, pour ravitailler la population de cette ville.

Ces informations recoupées par «AfricaNews» sont confirmées par des sources de l’ambassade de la RD-Congo au Brésil, car cette dernière a déployé ses services sur terrain au sein de la Diaspora. «Junior Kalala se serait associé à certains prétendus investisseurs brésiliens, inconnus de l’ambassade de la RD-Congo/Brésil et non autrement identifiés par l’Agence de coopération, avec qui ils passent d’un ministère à un autre pour tenter de convaincre les autorités de la RD-Congo», confient ces sources.

Puis: «Sieur Junior Kalala, joignable au téléphone numéro: +5511…, est sans adresse d’affaires identifiable connue au Brésil et serait impliqué et cité dans plusieurs dossiers noirs en défaveur des RD-Congolais habitant la ville de Sao Paulo, où le concerné n’exerce aucune activité régulière et légale bien connue par des compatriotes». Puis encore: «Présentement à Kinshasa, Junior Kalala serait aveuglement soutenu et appuyé par quelques personnalités du pays avec qui il tenterait de convaincre certains ministres du gouvernement».

Plusieurs questions taraudent les esprits avertis, entre autres où a-t-il eu l’autorisation d’entrée en RD-Congo à ses amis brésiliens qui sont actuellement avec lui à Kinshasa pendant que la Direction générale de migration -DGM- n’a pas encore levé la mesure d’interdiction d’embarquer tout passager en provenance de l’Inde et du Brésil réservoirs de nouvelles variantes de virus Covid-19 depuis le 08 mai 2021? Puis, peut-il dire dans quel port du Brésil se trouveraient les prétendus poulets?

«Ces informations sont transmises à l’autorité pour compétence et disposition à prendre, en vue de mettre hors d’état de nuire ces aventuriers de grand chemin», confie nos sources, affirmant: «nous alertons l’Etat RD-congolais d’ouvrir l’œil car ce genre de réseaux ternissent l’image de la RD-Congo à l’étranger». Toutes ces informations de la Diaspora RD-congolaise confirmée par l’ambassade de la RD-Congo au Brésil, le 12 septembre dernier, mettent à nu les réseaux maffieux qui s’apprêteraient à escroquer le gouvernement RD-congolais. L’alerte est donnée.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer