ActualitésDossier à la UneNation

RDC: Le Premier ministre attendu à l’Assemblée nationale

De nombreux villages de la province de l’Ituri se vident. Des maisons sont brûlées, des personnes sont tuées et des femmes violées. Les villageois fuient l’insécurité perpétrée par des groupes armés dans cette partie du territoire national. Voilà pourquoi les députés nationaux, élus de cette province, ont décidé de rencontrer, jeudi 14 mai 2020, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, pour lui faire part de cette situation. Le caucus des députés de cette province a exigé qu’une solution soit vite trouvée en vue de permettre aux populations non seulement de regagner leurs villages mais de continuer à vaquer librement à leurs occupations. «La présidente de l’Assemblée nationale a promis d’inviter tous ceux qui peuvent donner des éclaircissements sur cette situation persistante. Jeanine Mabunda a décidé d’échanger avec les membres de la Commission Défense et sécurité avant d’inviter le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour expliquer à la représentation nationale les dispositions que prend le gouvernement de la République pour mettre fin à l’insécurité qui bat son plein dans cette province depuis plusieurs années», a indiqué la députée Angèle Tabu, présidente du caucus des députés nationaux de l’Ituri. Selon le député Fabrice Bandenonge, élu de Djugu, cette situation ne nous permet pas de bien travailler. «La plupart des nos villages se vident. La population fuit dans la brousse ou dans d’autres territoires à cause des incursions des groupes armés pendant que nos forces armées sont présentes dans le territoire», a-t-il souligné. Et d’ajouter: «si le gouvernement ne prend garde, une bonne partie de la province de l’Ituri risque de rester sans habitant. Alors quelle est l’importance de notre présence dans cet hémicycle face à cette même population qui nous a donné mandat de parler en son nom. Si cette situation continue, il sera mieux que nous partions sur terrain mourir avec notre nos bases». A en croire cet élu de Djugu, le nombre des déplacés ne fait qu’augmenter dans la province de l’Ituri à cause des groupes armés d’essence nationale et étrangère. Après la présidente de l’Assemblée nationale, les élus d’Ituri ont promis de rencontrer les membres du gouvernement en charge de la Défense et de l’Intérieur pour terminer avec le Premier ministre.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer