Actualités

Ngokas met en garde contre tout achat de sa villa convoitée par Mokia

L’on croyait l’affaire du contentieux de la ville somptueuse de Kinshasa/Gombe entre Alphonse Ngoyi Kasanji et Gabriel Mokia déjà close, mais elle refait surface. Dans un communiqué diffusé le mardi 14 septembre, le député national Alphonse Ngoyi Kasanji, dit Ngokas, met en garde contre «tout celui qui osera acheter sa parcelle querellée avec Gabriel Mokia». «Je tiens à aviser à l’opinion publique que tout celui qui osera acheter la parcelle ou donner sa signature de location va perdre son argent», a-t-il prévenu d’un ton menaçant.

L’ancien gouverneur du Kasaï Oriental et homme d’affaires, diamantaire de surcroit Alphonse Ngoyi Kasanji, qui se dit détenteur d’un certificat d’enregistrement ne jure que sur sa maison pendant que c’est sur décision de la justice qu’il a été déguerpie. De son côté, son adversaire Gabriel Mokia, opérateur politique et économique, aurait déjà commencé des discussions pour vendre la parcelle querellée. L’affaire a fait réagir quelques internautes. Pour Francis Mbiya, «c’est une preuve que Gabriel Mokia cherche encore une fois de plus à escroquer un autre concitoyen. C’est malheureux pour un type comme ça à son âge».

De son côté, L’aise Byor, prête-nom, déclare: «là on peut conclure que Mokia n’est pas le propriétaire de cette parcelle. La justice devra éviter dans l’avenir de trancher certains dossiers dans la précipitation si elle veut rendre une justice équitable». Depuis la prise de pouvoir par l’AFDL, Gabriel Mokia ne cesse de dénoncer qu’il a été victime de confiscation de plusieurs de ses biens dont des maisons qui seraient vendues ou occupées illégalement par les tierces personnes. L’affaire Kasanji-Mokia est loin d’être finie.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer