Actualités

Selon le New York Times du 22 février 2021: Licence octroyée à Dan Gertler, “Les États-Unis avaient un intérêt de sécurité nationale dans les relations d’affaires de M. Gertler en Afrique”, M. Dershowitz, en plus du fait d’améliorer la transparence dans ses activités

Il devient de plus en plus clair que, mis à part l’engagement de Dan Gertler de devenir plus transparent sur ses opérations commerciales dans le monde et de mettre en place toutes les règles anti-corruption et anti-blanchiment, les bons et loyaux services de ce dernier aux États-Unis ont joué un rôle important dans la décision de l’octroi de la licence en janvier dernier par le département du Trésor.

Le secrétaire d’État sortant, Mike Pompeo et Monsieur Mnuchin, dont l’article confirme qu’ils soutenaient la décision d’octroi de cette licence, auraient refusé tout commentaire.

L’ambassadeur américain au Congo, Mike Hammer, avait été écarté pour ne pas dire ignoré de ces discussions par son administration. Ces nombreux tweets contre Dan Gertler révèlent une haine qui n’aurait sûrement pas aidé à rester objectif dans les analyses lors des discussions devant conduire à l’octroi ou pas de la licence.

«Il est absolument vrai que les intérêts de sécurité nationale d’Israël et des États-Unis ont été impliqués dans cette affaire», a déclaré M. Dershowitz, bien que lui et d’autres aient refusé de fournir des détails.

Tout ce que M. Gertler a fait au profit des États-Unis était suffisamment sensible pour que les responsables israéliens déclarent en être conscients mais refusent d’en commenter la nature, nous révèle encore l’article du New York Times de ce jour.

Dans cet article, on découvre, documents à l’appui, le rôle important et positif qu’a joué Dan Gertler, émissaire de Joseph Kabila auprès du président Bush, avec qui il entretenait des bonnes relations, pour militer à mettre fin à la guerre à l’Est, et surtout arriver à la conclusion d’un accord de paix, dit de Sun City en 2003. Il est important de rappeler que cet accord de Sun City a mis fin à une période d’instabilité majeure dans le pays, et a sauvé des millions de vies et remis le pays sur les rails du développement.

«Dan Gertler a joué un rôle très important non seulement en conseillant Kabila, mais aussi en parlant avec autorité et en transmettant sans aucun doute le message des États-Unis», a déclaré Jendayi E. Frazer, alors Secrétaire d’État adjoint aux affaires africaines de M. Bush.

Aujourd’hui, cette licence octroyée à Dan Gertler est effective, pourquoi ne pas concentrer les énergies à veiller à ce qu’il respecte ses engagements pris, plutôt que de combattre une décision prise par le département du Trésor américain, s’interrogent plusieurs observateurs qui critiquent l’acharnement de certaines personnes.

Le partenariat privilégié entre les USA et la RDC a recommencé depuis les années 2000, avec un rôle majeur joué par Dan Gertler. Et ne pas reconnaitre l’apport de ce dernier est de la mauvaise foi, conclut une personne proche du dossier.

Avec Agences

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer