ActualitésSociété

Moussa Faki: «Mettre fin à la violence contre les femmes et les filles est un devoir pour nous tous»

La Conférence des hommes sur la masculinité positive a vécu. Ce rendez-vous de haut niveau, organisé le 25 novembre à Kinshasa précisément à Fleuve Congo Hôtel, dans la commune de la Gombe, qui a réuni quelques Chefs d’Etat africains, des personnalités et autres, a pour objectif d’éliminer les violences faites aux femmes et filles en Afrique.

Au cours de la cérémonie, Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine -UA-, a invité toute l’Afrique à devoir intensifier des efforts, revigorer des engagements et faire entendre haut et fort la voix des hommes pour assurer la sécurité et le bien-être des femmes et des filles sur le continent. «Mettre fin à la violence contre les femmes et les filles est un devoir pour nous tous», a-t-il recommandé. Et de renchérir: «c’est ce qui justifie la convocation de cette réunion aujourd’hui. J’espère que nous prendrons les engagements politiques nécessaires et des mesures décisives dans la mise en œuvre des recommandations qui en découlent». Puis: «Il est maintenant temps pour nous d’admettre pleinement que mettre fin à la violence contre les femmes et les filles est une affaire de tout le monde, pas des femmes seulement».

Pour lui, la Commission de l’Union africaine reste engagée à travailler en partenariat avec tout le monde pour protéger les femmes et les filles, mettre fin à la violence contre elles, et ainsi, parvenir à l’égalité des sexes tant attendue dans le continent.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page