ActualitésNationSociété

Meurtre d’un juge coutumier: Zibula Meso condamne

Crime horrible et d’une extrême atrocité. Ainsi l’ASBL Zibula meso qualifie le meurtre de Georges Mbaya, juge coutumier et devin, perpétré vendredi 22 mars 2019 par des étudiants de l’ISP Popokabaka dans la Province du Kwango.

Selon des témoins interrogés par cette ASBL, tout est parti du décès de Pierre Lewula, assistant à l’ISP/ Popokabaka, foudroyé le même vendredi. «La foudre était tombée sur la maison de l’assistant quelques heures après le passage de Monsieur Georges Mbaya parti lui réclamer sa créance. Manipulés par des notables non autrement identifiés, les étudiants de son institution ont organisé une chasse au sorcier contre ce juge coutumier et tradi-praticien accusé sans preuve d’être l’auteur de la foudre», relate Martinez Ngyaluka, président du Conseil d’administration de Zibula meso. Et de continuer: «Après avoir enlevé l’infortuné de sa résidence, ils l’ont conduit vers le lieu du supplice où ils l’ont lynché, torturé, amputé certains de ses organes avant de l’égorger, sous le regard impuissant des éléments de la police et des autorités locales».Ce meurtre, selon l’ASBL Zibula meso, est de nature à souiller l’image de la province de Kwango, réputée comme un havre de paix et d’hospitalité. Par conséquent, elle dénonce «avec la dernière énergie la passivité des autorités locales et  des éléments de la police qui auraient pu empêcher ce drame dans la mesure où l’infortuné habitait juste derrière leur Commissariat».

«Zibula Meso ASBL déplore qu’à ce jour, aucun des criminels n’a été mis aux arrêts et que les bourreaux continuent à circuler librement dans les rues de Popokabaka sans être inquiétés et ce, au grand dam des enfants de la victime», a fustigé cette structure de la Société civile œuvrant pour la bonne gouvernance, la paix et l’unité au Kwango, non sans s’insurger «contre les comportements de  certains notables de Popokabaka qui, selon des sources concordantes,  ont manipulé les étudiants pour régler des comptes à ce juge coutumier et devin qui ne faisait pas de cadeaux aux sorciers de ce territoire en dénonçant leurs cabales occultes». Un tel crime ne pouvant rester impuni, Zibula meso a lancé un appel à l’attention du Gouverneur et du Procureur général du Kwango pour diligenter une enquête, établir les responsabilités et punir les auteurs de ce meurtre.

L’ASBL a enfin condamné la précipitation de l’Administrateur du territoire d’ordonner l’enterrement immédiat de l’infortuné sans l’accord des membres de sa famille et dans des conditions très précaires.

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer