Ménage au sein du Renseignement militaire: le général Delphin Kahimbi suspendu et remplacé par le général ex-Faz Mandiangu

0
47

Le général Delphin Kahimbi, sous-chef d’état-major en charge du renseignement militaire des FARDC, est suspendu de ses fonctions depuis ce jeudi 27 février 2020 et remplacé par le général Mandiangu, désigné intérimaire. L’information a été donnée jeudi dans un tweet du journaliste Chistophe Rigaud, directeur du site afrikarabia.com, consacré à la République Démocratique du Congo.

Un ex-Faz, le général Mandiangu était, jusqu’avant sa promotion, au poste de chef de Département Études et Analyse. Il est dans le renseignement depuis 30 ans.

Delphin Kahimbi avait été interdit de sortie du territoire jeudi 20 février dernier par les responsables de la sécurité qui le soupçonnent d’avoir voulu se rendre en Afrique du Sud pour acquérir du matériel d’écoute.

Des sources à la Présidence de la République rapportent qu’il a été auditionné ce lundi 24 février par le Conseil national de sécurité -CNS.

Selon le journaliste Christophe Rigaud, une rumeur persistante au sein de l’armée prétend qu’il serait aux arrêts depuis le même lundi.

Kahimbi est sous sanctions de l’Union européenne. Depuis longtemps, il aurait été impliqué dans de graves violations des droits humains, affirme dans un tweet posté jeudi la responsable Afrique de l’ONG HWR, Ida Sawyer, qui pense que sa suspension constitue une « opportunité importante pour la justice ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here