ActualitésDossier à la UneEcofin

RDC: MCK recadre MMG Kinsevere

«Stupéfaite» des propos «déformés» et «à la limite mensongers» de la société MMG Kinsevere parus dans la presse, MCK SARL n’est pas passée par le dos de la cuillère pour rétablir les faits. Dans un communiqué, MCK a fait savoir que MMG Kinsevere a délibérément choisi de ne plus respecter le droit exclusif de MCK d’effectuer des travaux requis pour le développement et l’exploitation de la mine dans le cadre d’un contrat d’entreprise et pour une durée indéterminée. Après maintes tentatives infructueuses de règlement à l’amiable, MCK s’en est remise à la justice pour être rétablie dans ses droits. Et, le président du Tribunal de paix Lubumbashi/Kamalondoa pris l’Ordonnance numéro 462/2020 autorisant la saisie conservatoire des créances de MMG, pratiquée en date du 24 février 2020 auprès des banques sur les avoirs de la société MMG Kinsevere. Rejetant cette décision de la justice, MMG est allée en appel au Tribunal de grande instance de Lubumbashi. Alors que le dossier suivait son cours normal au TGI, la même MMG a saisi une autre juridiction de même rang, le Tribunal de commerce, pour le même litige. Ici, la MMG a employé un huissier du Tribunal de commerce de Lubumbashi pour «commettre un faux» aux fins d’obtenir «la mainlevée de la saisie conservatoire des créances». Tirant la leçon de ces gesticulations de MMG, MCK est d’avis que celle-ci s’éloigne deses standards tant vantés et devrait laisser libre court à la justice.

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer