Actualités

Mbuji-Mayi: Antoinette Kipulu lance les travaux de construction d’un centre d’excellence professionnel

La ministre de la formation professionnelle et métiers, Antoinette Kipulu Kabenga, séjourne, depuis jeudi 16 septembre 2021, à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï Oriental. Accompagnée du Ministre d’État en charge du développement rural, François Rubota, la patronne de la formation professionnelle et métiers a mené, sur place, une série d’activités dans le cadre de la valorisation de son secteur.

D’abord, le même jeudi 16 septembre, Antoinette Kipulu a procédé au lancement des travaux de construction d’un centre d’excellence professionnel. Cette cérémonie de pose de la première pierre a eu lieu au site de Tshipuka, village Bena Kalonda, territoire de Tshilenge dans le chef-lieu de la province du Kasaï Oriental. C’était en présence du gouverneur a.i du Kasaï Oriental, Jeannette Longa Musuamba, de ministres provinciaux, des députés provinciaux, du ministre provincial de l’éducation et celui du Genre faisant l’intérim du ministre de l’intérieur, des agents et cadres du Ministère de la formation professionnelle et Métiers.

Premier à prendre la parole, le gouverneur a.i de cette province a remercié le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir mis au centre de son action la formation professionnelle et métiers. A l’en croire, cette initiative est une première dans l’histoire de la province du Kasaï Oriental du reste confrontée, comme toutes les autres d’ailleurs, au chômage, à la pauvreté et au manque d’infrastructures.

“Le centre d’excellence professionnel qui sera construit dans le cadre d’un projet du Gouvernement de la République, visent à former les populations particulièrement des jeunes. Lesquels vont acquérir le savoir, le savoir-faire et le savoir être”, a fait savoir le Gouverneur Jeanette Longa Musuamba.

Dans son mot de circonstance, la ministre Antoinette Kipulu a d’abord remercié la population du territoire de Tshilenge pour l’accueil chaleureux lui réservé, avant de révéler que des filières aussi intéressantes que variées seront organisées dans ce centre moderne au standard international.

Ce centre d’excellence professionnel est localisé aux alentours des villages Kasampuila, Bene Bilonda, et Luamuela, sur un terrain d’une superficie de 150 hectares acquis par l’État RD-congolais. Ainsi, des droits coutumiers ont été donnés aux ayants droit pour la bonne mise en oeuvre du projet.

Selon la ministre Kipulu, l’objectif est de matérialiser la vision du Chef de l’État, celle de créer une classe moyenne à travers une main d’oeuvre locale qualifiée.

Après cette cérémonie, la patronne de la formation professionnelle et métiers a fait une escale sur le chemin de retour à l’école de formation de la police de Tshipuka. Là, le Général de la police Roger Singa a plaidé pour l’amélioration des conditions des apprenants surtout en ce qui concerne la desserte en eau potable.

Une journée surchargée pour la ministre de la FPM

Mais bien avant, la ministre de la formation professionnelle et métiers est allée encouragé les apprenants du centre de formation IPV/Makala où différentes filières sont organisées en faveur des jeunes notamment des filles.

Antoinette Kipulu a également visité les ateliers et n’a pas hésité à apprendre quelques techniques de coupe de bois à la grande joie de tous.

Enfin, la ministre de la formation professionnelle et métiers a présidé une réunion avec les cadres et agents de son Ministère au Kasaï Oriental. Une occasion pour eux de présenter la situation générale de la FPM dans ce coin de la RD-Congo.

En clair, selon les problématiques soulevées, figurent les conditions de vie et de travail des cadres et agents qui sont mauvaises, le manque d’infrastructures devant leur permettre de travailler sans inquiétudes, les dettes des loyers accumulées durant des années,
la situation salariale et tant d’autres.

Étant déjà au courant, Antoinette Kipulu les a rassuré de sa totale implication pour apporter des solutions idoines à ces préoccupations.

Par ailleurs, la ministre de la FPM a dit qu’après le contrôle interne effectué sous la supervision du SENACEEPEF, plusieurs fictifs ont été découverts. Ainsi, a-t-elle renchéri, le SENACEEPEF est à pied d’œuvre pour que dans un bref délai, la situation de tous les non payés soit définitivement résolue. Entre-temps, en mère attentive et responsable, Antoinette Kipulu a remis une enveloppe conséquente pour soulager tant soit peu certains problèmes.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer