ActualitésSociété

Maï-Ndombe: Carlos Yanda aux arrêts pour escroquerie

Depuis le 14 mai 2019, Carlos Yanda Kabongo a déposé une plainte contre le Professeur Adolphe Lumanu, auprès du Procureur général près la Cour de cassation. Dans un document circulant sur la toile, la présumée victime affirme avoir remis une somme d’USD 82.000 à Adolphe Lumanu pour que ce dernier aide sa société à obtenir plus rapidement une concession minière dans la province de Mai-Ndombe. Des allégations que le Professeur Lumanu rejette en bloc, affirmant n’être ni de près ni de loin membre du Cadastre minier ou partenaire d’une quelconque entreprise minière. Selon la plainte adressée au PG près la Cour, cet argent était destiné à l’achat d’une concession minière pour le compte d’une entreprise dont il est associé Gérant. Visiblement, au lieu de suivre la procédure normale auprès du cadastre minier, Carlos Yanda a choisi une voie dont lui seul connait l’issue. Pour certains, il a voulu se taper le reste de l’argent de ses co-associés, sachant que ces derniers lui auraient remis USD 240.000 en tout pour cette opération. L’affaire tournant au vinaigre, Carlos Yanda est arrêté et incarcéré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, ex-Makala, où il croupit jusqu’à ce jour à la suite d’une plainte de ses collaborateurs. Selon des sources concordantes, Carlos Yanda serait lui-même un escroc recherché en Afrique du Sud où se situe l’entreprise pour laquelle il devrait acheter cette concession. Et des sources proches du dossier de renseigner: «c’est un coupable à la quête d’un bouc émissaire. Car s’il cherche à justifier USD 82.000, qu’en est-il des USD 158.000 restants? Et s’il est aussi innocent et honnête qu’il le prétend, pourquoi n’avoir jamais parlé de sa démarche à ses partenaires?. En clair, il apparait noir sur blanc que le pensionnaire de Makala n’est pas digne de confiance. Plutôt, un escroc qui cherche à s’innocenter».

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer