ActualitésDossier à la UneNation

L’UREBAND juge le bilan de Balabala décevant

Elu à la tête de province du Kwilu à la suite de la démission du gouverneur  Kinyoka, Michel Balabala n’a fait que multiplier les abus. Notamment le rançonnement des élèves en majorant des frais scolaires pour appuis fictifs, la perception de 1.000 FC par élève pour l’achat d’une soi-disante jeep à l’ISP. A ce sujet, Mr Eric Kinzambi, président de l’Union pour la relance du développement de la ville Bandundu et ses environs -UREBAND- demande aux parents d’élèves de ne pas payer ces frais pour l’instant en attendant une concertation avec le nouvel exécutif provincial qui s’imprégnera de l’opportunité de percevoir ces frais.

A cela s’ajoute l’insécurité dans la province du Kwilu, particulièrement dans le chef-lieu de la province organisée, planifiée et orchestrée par l’autorité provinciale qui ne prend pas soins des services de l’ordre. Ce n’est pas tout, le non-paiement des cadres et agents de la Régie provinciale des recettes du Kwilu qui accusent actuellement 8 mois d’arriérés de salaire. L’on se demande où sont passées les recettes réalisées par la Régie car aucune route de desserte n’a été aménagée, aucun hôpital et aucune école n’ont été réhabilités. Balabala a procédé à la désaffectation des divers domaines de l’Etat, entre autres celui prévu pour la construction de la résidence du gouverneur dans le chef-lieu de province.Comme si cela ne suffisait pas, son le règne Balabala, il s’est observé l’abandon mieux la destruction de toutes les maisons destinées au logement des officiels.

Le commun des mortels, très déçu de la gestion du gouv Michel Balabala, se pose la question de savoir si dans l’avenir faudrait-il responsabiliser de telles personnes?

Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer