ActualitésEcofin

Les USA frappent Dan Gertler

Jeudi 21 décembre 2017 sous le coup de 12h, le Département du Trésor américain, via son Bureau de contrôle des avoirs étrangers, a annoncé sur son site officiel de nouvelles sanctions à l’encontre de Dan Gertler, homme d’affaires israélo-congolais très proche du Président RD-congolais, Joseph Kabila Kabange.
Signé par le Président américain, Donald Trump, l’Executive order a décidé du blocage des propriétés des personnes impliquées dans la corruption et dans la violation sérieuse des droits humains, parmi elles Dan Gertler et ses multiples sociétés. Plusieurs griefs sont retenus contre cet affairé, installé en RD-Congo depuis plusieurs années. Notamment, abus des droits de l’homme et la corruption qui minent les valeurs constituant le socle des sociétés stables, sûres et fonctionnelles, ayant des effets dévastateurs sur les individus, affaiblissent les institutions démocratiques; dégradent la primauté du droit; perpétuent les conflits violents; facilitent les activités des personnes dangereuses; et minent les marchés économiques. «Les USA cherchent à imposer des conséquences tangibles et significatives sur ceux qui commettent de graves violations des droits de l’homme ou s’engagent dans la corruption», lit-on dans ce document du Bureau de contrôle des avoirs étrangers. Le partenaire belge de Dan Gertler, Piéter Albert Deboutte, est aussi frappé par ces sanctions américaines.
Selon Zoomeco.net, les activités de Gertler en RD-Congo font l’objet d’un suivi régulier depuis que le Fonds monétaire international -FMI- ait annulé, en 2012, un accord de prêt d’USD 532 millions en défaveur du pays. «Le FMI a retiré le prêt parce que la Gécamines n’avait pas divulgué le transfert de sa participation dans un autre projet d’ENRC à une société enregistrée par BVI contrôlée par Dan Gertler», a expliqué ce média en ligne spécialisé dans l’information économique.
Dan Gertler rejoint ainsi l’écurie de ces autres cadres de la cour présidentielle de Kabila, déjà victime des sanctions américaines. Cette écurie est composée d’Evariste Boshab, ancien vice-Premier ministre de l’Intérieur, de Kalev Mutond, Administrateur de l’Agence nationale de renseignement -ANR-, et de Général Olenga, chef de la maison militaire du Chef de l’Etat.

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer