Actualités

Le rapporteur Cyril Kimpu: un trouble-fête à l’Assemblée provinciale du Tanganyika

L’Assemblée provinciale du Tanganyika s’est ouverte sur fond de cacophonie. Le 30 mars 2021, les élus provinciaux avaient rendez-vous avec la rentrée parlementaire prévue au Bâtiment du 31 Juillet. Cette cérémonie se déroulerait à merveille, si seulement il n’y avait pas cette interdiction d’accès brandie par la Police qui aurait reçu, selon les informations du site en ligne Mnctvcongo, des instructions verbales de la part du Commissaire général de la PNC depuis Kinshasa pour empêcher les députés de siéger. Les élus ont finalement fait le déplacement de l’hôtel Tshamileso pour le démarrage officiel de la Session.

A l’origine de cet imbroglio, un trouble-fête: Cyril Kimpu, le rapporteur du Bureau, qui agirait pour le compte de l’Union sacrée initiée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. «Aujourd’hui, celui qui est en train de faire les désordres c’est le rapporteur qui a même fabriqué un cachet non officiel pour traiter les dossiers», déplore un député provincial cité par Mnctvcongo.

Selon les informations du confrère en ligne, tout est parti de la signature par 9 députés provinciaux se réclamant de l’Union sacrée de la Nation, sur les 25 que compte cette Assemblée, de deux pétitions de déchéance contre le président Joseph Lulu Kitenge et le vice-président Lubila Kaluta Alvard, accusés d’incompétence et mauvaise gestion. En réaction, les autres députés ont aussi initié et déposé une pétition de déchéance contre le rapporteur, le rapporteur adjoint ainsi que le questeur.

Pendant que tout le monde attendait l’ouverture de la Session de Mars consacrée au contrôle parlementaire, le rapporteur Cyril Kimpu Awel a signé un communiqué en daté du lundi 29 mars annulant la cérémonie, évoquant les pétitions déposées contre le président et le vice-président. Son communiqué n’a pas rencontré l’assentiment des autres membres du Bureau Lulu Kitenge.

A en croire la même source, deux députés provinciaux de l’AFDC-A ont été déférés devant la justice à Kalemie par leurs collègues et camarades du regroupement pour avoir refusé de signer l’acte d’adhésion à l’Union sacrée. Leurs collègues demandent à la justice de les invalider.

Cyril Kimpu et son petit groupe sont accusés de vouloir à tout prix pousser à l’éviction du gouverneur Zoé Kabila, actuellement en mission à Kinshasa, qui bénéficie du soutien de la population. Ses pourfendeurs sont tentés de profiter de son absence en province pour installer la chienlit comme ça a été le cas au Lualaba avec le gouverneur Richard Muyej.

AfricaNews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer