Le jugement condamnant le Groupe Vlisco à rétablir Monique Gieskes est exécutoire et doit être respecté malgré l’appel, avise le Cabinet belge Sybarius

0

Le Groupe Vlisco a fait paraître le 13 février un communiqué de presse à l’encontre de la gérante de Vlisco Congo, Madame Monique Gieskes. Les allégations contenues dans ce communiqué sont contestées et inexactes, fait savoir le Conseil de Madame Gieskes, Me B. Courtoy, avocat associé au Cabinet Sybarius, basé à Bruxelles. Dans un communiqué de presse publié vendredi 14 février, Me B. Courtoy fait comprendre que l’audit mentionné par le Groupe Vlisco « a été conduit en infraction avec les règles de droit et les codes de bonne conduite internationaux ».
Il rappelle que le tribunal de commerce de Kinshasa-Gombe vient d’ordonner à Vlisco de rétablir Madame GIESKES dans ses fonctions.

« Ce jugement est exécutoire et doit être respecté, malgré l’appel de VLISCO. Ne pas le respecter constituerait une voie de fait inadmissible tant au regard du droit
congolais que du droit néerlandais et international », insiste l’avocat de Mme Gieskes, précisant que des poursuites pénales ont également été introduites contre le représentant de Vlisco.

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom