ActualitésDossier à la UneNation

Le gouvernement Ngobila investi par l'Assemblée provinciale de Kinshasa

Après avoir présenté le programme quinquennal de son gouvernement mardi 24 juin à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le gouverneur Gentiny Ngobila est rentré ce mercredi 25 juin au parlement provincial avec ses ministres, pour donner des précisions et fournir des réponses aux différentes préoccupations soulevées par les élus des kinois. Prenant la parole, l’autorité urbaine a d’abord salué l’esprit de cordialité et de convivialité qui a prévalu lors du débat général sur le plan stratégique de son gouvernement. Puis, il a salué la pertinence des interventions des députés provinciaux qui se sont succédés à la tribune.

Le gouverneur de la ville a apporté des réponses justes aux questions majeures soulevées par les députés, axées essentiellement sur la problématique de redressement des finances de la ville, la part réservée au secteur de l’environnement sur l’ensemble des ressources du programme, ainsi que sur la création d’une banque de la ville.

Pour redresser les finances de Kinshasa, Gentiny Ngobila entend mener des actions vers deux directions. D’une part, il va mener un plaidoyer auprès du Gouvernement central dans la perspective de l’application de la disposition constitutionnelle relative au partage des ressources à caractère national entre le pouvoir central et les provinces. A ce niveau, le gouverneur a sollicité l’accompagnement de l’Assemblée provinciale dans cette démarche. D’autre part, il va mener une action qui touche à la modernisation du cadre budgétaire de la ville. Pour y arriver, Ngobila et son gouvernement vont étendre leur action aux structures impliquées dans les opérations de recettes et dans les procédures relatives à la mobilisation des recettes et à l’exécution des dépenses.

Selon Gentiny Ngobila, s’agissant de l’action sur les structures, son gouvernement va procéder à une restructuration de la Direction générale des recettes de Kinshasa -DGRK. Son gouvernement promet aussi de rétablir le respect des procédures de la chaine des dépenses et des recettes. Ngobila entend ainsi imprimer une gestion axée sur les résultats au sein des services urbains. A ce sujet, il a dit être convaincu que les finances publiques de la ville seront assainies.

Le gouverneur ne s’est pas passé de la préoccupation d’un député sur les 5% affectés à l’environnement qui, selon lui, ne reflètent pas l’ambition du gouvernement relative à l’insalubrité. A ce propos, Gentiny Ngobila a précisé que la part réservée aux infrastructures – 42%- reprend une part de fonds qui serviront en grande partie aux travaux d’assainissement en termes de construction des infrastructures et d’acquisition d’équipements. Il a soutenu que la part réservée au secteur de l’environnement est très largement au-delà des 5%.

Quant à la création de la banque de la ville, l’autorité urbaine a indiqué que celle-ci offrira tous les services bancaires classiques aux kinoises et kinois. « Nous allons y loger également tous les impôts et taxes collectés par la DGRK. Par ailleurs, la banque facilitera entre autre l’accès au microcrédit au profit de fonctionnaires de l’administration urbaine », a fait savoir le gouverneur, avant de signaler que l’idée de départ était de monter une banque mutualiste. Laquelle reste en étude.
Peu avant de clore son intervention, Gentiny Ngobila a indiqué que ce plan quinquennal reste ambitieux et audacieux à l’image de son rêve de prospérité pour la ville de Kinshasa. Toutes ces réponses ont visiblement convaincu les députés provinciaux, qui ont voté sans hésitation en faveur de ce programme.

Dans son mot consacrant l’investiture du gouvernement provincial, le président de l’Assemblée provinciale, Godefroid Mpoy, a félicité le gouverneur et son équipe, avant de les inviter à travailler dans le respect strict de l’esprit et la lettre du programme du gouvernement qui, du reste, a bénéficié de l’appui des élus provinciaux.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer