ActualitésDossier à la UneSociété

Kinshasa: L’avenue Mongala fait peau neuve après 4 mois des travaux

Longue de 400 mètres, l’avenue Mongala, dans la commune de la Gombe à Kinshasa, est réouverte à la circulation, après 4 mois de travaux. C’est le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, qui a procédé à la coupure du ruban symbolique, jeudi 27 février, à la faveur d’une cérémonie marquant l’inauguration de cet ouvrage large de 8 mètres. Dans son mot de circonstance, l’autorité urbaine a rappelé que la réhabilitation des routes à Kinshasa rentre dans le programme de son gouvernement. C’est dans ce cadre, a-t-il poursuivi, que la ville de Kinshasa a signé en date du 16 novembre 2019 avec la société Adi Construct, le contrat portant sur la réhabilitation de l’avenue Mongala. En clair, les travaux de cette avenue ont été financés entièrement par le gouvernement provincial de Kinshasa. Ils ont consisté en l’installation et repli chantier, le curage, la réhabilitation des avaloirs, le redimensionnement des collecteurs, le rechargement de la couche de fondation en concassé de 0/80, le rechargement de la couche d’imprégnation en RC 250, la couche d’enrobés denses de 5 Cm d’épaisseur, le rechargement de la couche de base en 0/31.5, et le béton B3 pour trottoir. «Aujourd’hui, après 4 mois de travaux, l’avenue Mongala est revêtue de sa plus belle robe. C’est avec pleine satisfaction que je réceptionne cet ouvrage. Comme vous le savez, sans rue, il n’y a pas de ville. La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société», a indiqué le gouverneur Gentiny Ngobila, avant d’énumérer certaines fonctions que remplit la rue, notamment comme moyen de communication, théâtre d’activités économiques variées, miroir de la société, lieu privilégié des rencontres, d’échanges, de conversations voire des rumeurs. Gentiny Ngobila a exprimé sa détermination d’améliorer le vécu quotidien des Kinois en leur offrant des routes belles et propres. C’est dans ce sens qu’il a appelé à l’effort collectif, surtout dans l’entretien de la voirie urbaine. Pour l’avenue Mongala nouvellement réhabilitée, le premier citoyen de la ville de Kinshasa a invité les riverains et d’autres usagers à utiliser à bon escient les poubelles, les gazons et palmiers royals plantés aux abords. «Certes, les services de la ville peuvent s’en occuper mais le sabotage n’est nullement tolérable», a-t-il souligné. Par ailleurs, séduit par la qualité du travail fait, Gentiny Ngobila a félicité et remercié son partenaire Adi construct pour avoir fait preuve de rapidité, sérieux, respect des normes et surtout la prise en compte de l’impact environnemental qui matérialise la vision «Kinshasa bopeto». Peu avant de clore ses propos, le gouverneur de la ville a annoncé la création d’une régie d’hygiène et d’assainissement qui sera chargée d’inspecter les parcelles et leurs devantures pour que tout pollueur puisse payer des amendes. De son côté, le Directeur général de la société qui a exécuté les travaux, Adi Alimasi, a fait savoir que son entreprise a même touché à d’autres travaux non imprévus dans le contrat, notamment l’usage des bétons pleins, le gazon, les palmiers royals, les sapins, le marquage au sol ainsi que l’implantation des poubelles publiques. Il a demandé à la population kinoise de bien vouloir en assurer la protection. Invité à cette cérémonie, l’ambassadeur d’Italie en RD-Congo est intervenu brièvement en félicitant les autorités de la ville pour leur disponibilité de répondre aux attentes de la population. A l’en croire, à ce jour, l’avenue Mongala est la plus belle des routes de la capitale. «Quand les autorités répondent aux besoins de la population, il faut les féliciter. Je vois que Kinshasa bouge, vive Kinshasa bopeto», a-t-il dit. Plus tôt dans la journée, le gouverneur de Kinshasa a inspecté les travaux de construction de la route Elengesa, cette voie qui doit déboucher sur la route By-pass, dans la commune de Mont-Ngafula. Au terme de sa visite, il s’est dit satisfait de l’évolution des travaux. A la population du coin venue l’accueillir avec pompe, il a promis l’éclairage public sur cette route pour limiter le banditisme. Il sied de rappeler qu’à ce jour, la société Adi construct qui exécute les travaux, a déjà réussi à asphalter le tronçon allant du marché Mariano à la Place Ngunza.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer