Actualités

Katumbi en mission d’ancrage à Kisangani

Ville en ébullition, meeting lundi à la Place de la Poste et caravane mardi à travers la Cité…

Le long de 17 kilomètres reliant l’aéroport de Bangboka et le centre-ville de Kisangani ainsi que sur les principales artères du chef-lieu de la Tshopo, l’on ne voit que lui ou les emblèmes de son parti, Ensemble pour la République, flottant tous les 20 mètres. La métropole en ébullition. Hommes, femmes, jeunes et vieux se mobilisent et mobilisent, s’ils ne se réunissent pas au siège du parti, boulevard Batame, ils prennent pas part à la série de caravanes organisées depuis quinze jours à travers Boyoma à l’initiative du Secrétaire général Bolenge Tenge et ses équipes, tandis que des hauts parleurs crachent une chanson à la gloire de l’hôte. Un fan parle d’une grande opération démonstration de force.

Annoncé dans la course à la prochaine présidentielle après le rendez-vous manqué de 2018, Moïse Katumbi est dans la phase d’ancrage et intensification des activités de sa formation politique à travers le pays. Sa visite à Kisangani revêt les allures de précampagne et le chairman compte bien jouer face à tous les concurrents en présentant son bilan élogieux à la tête de l’ancienne province du Katanga et son projet de société. Entre 2007 et 2008, il a construit des routes et ponts, connecté les villes et les territoires, boosté les recettes de la province, rétabli ou construit les réseaux de distribution des eaux et du courant électrique, équipé les hôpitaux, lancé des projets agricoles, entrepris de matérialiser la gratuité de l’enseignement de base… À moins de 24 mois de la présidentielle de 2023, tout indique que le candidat va multiplier les tournées dans l’ensemble du pays, évoquer ses réalisations phares comme gouverneur, vendre sa vision, prenant surtout soin de noter les problèmes des espaces oubliés du territoire national.

“Il va travailler pour l’intérêt général !”

À Kisangani, Katumbi a prévu de tenir meeting lundi à la Place de la Poste, devant ses nombreux supporteurs, qui affirment l’attendre à bras ouverts, avant une caravane monstre mardi. “Nous le suivons depuis qu’il était aux affaires à Lubumbashi. Nous connaissons sa capacité d’organisation. Nous avons une idée de l’ambitieux programme de société de son parti. Nous voyons dans la démarche de ce grand leader la volonté de travailler pour l’intérêt général!”, a tranché un cadre rencontré aux abords de la Centrale hydroélectrique de la Tshopo, se lamentant “de la situation sociale actuelle des populations et des infrastructures de Kisangani et de toute la Tshopo délaissées”.

La ville, la troisième du pays, tourne au ralenti. Elle sort d’une panne d’électricité de quatre mois. Son stade, Makiso, est à l’abandon et ses clubs de football notamment Nika et Malekesa démobilisés. Les jeunes essentiellement au chômage migrent vers les villes où ils peuvent trouver de l’argent à renvoyer aux familles restées sur place. La déception se lit sur les visages. En 2018, l’opposant Martin Fayulu, qui comptait le même Katumbi parmi ses soutiens, y avait réalisé les meilleurs scores.

Dans la ville, des jeunes blasés du pouvoir actuel disent fonder leurs espoirs sur le patron d’Ensemble pour la République. Dimanche, certains se sont volontairement retrouvés au QG du parti pour les derniers préparatifs de l’accueil.
“Ensemble on est forts, Ensemble on est puissants, Ensemble avec Moïse Katumbi on gagnera pour développer la République Démocratique du Congo. Ce lundi, mobilisons nous tous et réservons lui un accueil chaleureux à digne fils du pays”, ont-ils harangué.

“Nous voulons que la population boyomaise nous accompagne tout au long du combat que nous menons jusqu’à l’aboutissement en apportant un changement intégral avec un impact visible sur tous les secteurs de développement en République Démocratique du Congo”, a dit pour sa part le député Ensemble Gratien de Saint Nicolas Iracan, en séjour à Kisangani, appelant les habitants de cette ville à se mobiliser comme un seul homme pour offrir leur hospitalité à MKC.

Natine K.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page