ActualitésDossier à la UneNationSociété

RDC : Le ministre de la RSIT José Mpanda offre deux bus aux membres du secrétariat général et de son cabinet

La date du mercredi 22 juillet 2020 restera longtemps gravée en lettres de noblesse dans l’histoire du ministère de la Recherche scientifique et innovation technologique -MRSIT. Raison: pour la toute première fois, le secrétariat général de ce ministère, dirigé des mains de maitre par José Mpanda, est doté d’un bus pour répondre aux besoins de transport des agents. Ce bus est de marque Tata avec une capacité de plus de 20 places assises. «Un bus c’est insuffisant vu votre nombre, mais tout commence par 1. Aussi longtemps que nous sommes encore à ce ministère, nous n’hésiterons pas à porter ce nombre à trois, quatre, cinq ou six», a promis le ministre Mpanda. Et un agent du secrétariat général du MRSIT, ému, de révéler: «c’est pour la première fois depuis l’existence de ce ministère qu’un bus est mis à notre disposition pour le transport. Dans le passé, il y a eu des bus à l’époque où la recherche scientifique était rattachée à l’ESU. Depuis qu’elle est détachée, c’est la toute première fois». Aux membres de son cabinet, le ministre José Mpanda a également remis un bus pour leur servir de moyen de transport. «J’espère que vos agents n’auront plus d’arguments pour justifier leur retard», a-t-il dit José Mpanda au moment de remettre les clés à son directeur de cabinet, le Professeur Oscar Shetonde Mihigo. En février dernier, José Mpanda a fait parler de lui en offrant trois bus de même marque au Comité national de protection contre les rayonnements ionisants -CNPRI-, un centre de recherche sous sa tutelle. Au sein du MRSIT, l’on confesse que chaque jour qui passe, José Mpanda réalise on ne peut plus sa promesse, faite lors de son entrée en fonction, de «laisser de bonnes empreintes au ministère de la Recherche scientifique et innovation technique». Loin d’être des paroles en l’air cette promesse guide les actions du ministre Mpanda qui se bat pour un meilleur traitement des agents du secrétariat général du MRSIT. Depuis bien de temps, il lutte pour que ces agents perçoivent une prime identique à celle octroyée aux agents du secrétariat général de l’ESU, étant donné qu’ils bénéficient d’un même statut. José Mpanda a, par ailleurs, demandé aux agents de l’administration de son ministère de garder leur calme au sujet de la parcelle, où ils ont leur siège, querellée avec un tiers. D’ailleurs, un jugement contesté a été prononcé. «J’en ai personnellement parlé au Chef de l’Etat. Je lui ai dit qu’il est anormal qu’un individu puisse prétendre ravir publiquement la propriété de l’Etat. Il m’a recommandé de voir le Premier ministre qui a instruit le VPM de la Justice de gérer ce dossier», a rassuré Mpanda. Et de dénoncer: «ces gens m’ont appelé pour me soudoyer et ainsi taire le dossier. Je n’ai pas cédé parce que nous voulons le changement dans ce pays. Aussi longtemps que je suis ministre, même s’ils utilisent la corruption, cette parcelle ne sera pas perdue. Soyez à l’aise!». 

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer