Actualités

Pratique de l’hygiène menstruelle: Save the children sensibilise dans les milieux scolaires

L’humanité a célébré, le 28 mai 2019, la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle. A l’initiative de l’ONG internationale Save the Children, la commémoration de ladite journée à Kinshasa a eu lieu au Collège Saint Fréderic, une école conventionnée catholique située à Mokali, dans la commune de  Kimbanseke. «Comment créer un environnement dans lequel les femmes et les filles ne sont pas discriminées?». C’est le thème choisi pour la célébration de cette édition. Sous la supervision de Passy Palama, spécialiste en communication du Programme santé sexuelle et de la reproduction, deux organisations partenaires ont été associées à cette activité pour sensibiliser les élèves sur les bonnes pratiques de l’hygiène menstruelle. Il s’agit de: l’Association des défenseurs des droits humains pour le développement communautaire -ADDHDC- et de l’Union féminine du millénaire -UFEM. A travers des exposés et démonstrations, les animateurs de ces structures partenaires de Save the Children ont tenu à informer les élèves de cet établissement scolaire sur comment se comporter et gérer les règles ainsi que les matériels de protection durant la période des menstrues.

La présidente de l’UFEM, évoluant dans le domaine de l’éducation, santé et sécurité alimentaire, Odile Matemo a entretenu les élèves sur les menstruations et les transformations que les filles subissent dans leurs corps pendant la période de l’enfance à l’âge adulte. Pour sa part, Jolie Kanga de l’ADDHDC a, dans son intervention, insisté sur la nécessité, pour ces adolescentes, de maitriser l’utilisation des différentes bandes hygiéniques et des sceaux. Un échange fructueux a permis aux élèves d’être outillées sur ce sujet important. La distribution des serviettes hygiéniques aux élèves par Save the Children a clôturé cette cérémonie. Le Directeur de discipline de ce collège Saint Fréderic, Jean-Claude Mbilanzambi a exprimé sa gratitude à l’endroit de Save the Children pour le choix porté sur son école dans le cadre de la célébration de cette journée. Il s’est dit satisfait de cette initiative qui a permis aux enfants de ce milieu urbano rural d’être imprégnés sur les informations qu’ils ignoraient. Jean-Claude Mbilanzambi a profité de cette occasion pour lancer un vibrant appel aux autorités RD-congolaises pour leur implication totale dans la promotion et l’accès à l’information sur l’hygiène menstruelle en RD-Congo. La Journée mondiale de l’hygiène menstruelle a pour but de briser les tabous et à sensibiliser à l’importance d’une bonne hygiène menstruelle chez les femmes et en particulier les adolescentes à travers le monde. Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance -UNICEF-, 66% de filles en Afrique ne dispose pas d’une information sur la menstruation avant d’être confrontées à leurs premières règles. Ce qui rend l’expérience négative et parfois traumatisante.

En RD-Congo, l’ONG Catholic relief service -CRS- a initié une étude dans le cadre de son projet intitulé « Amélioration de la dignité menstruelle pour renforcer l’éducation des filles ».

Le projet « Bien grandir » financé par la Fondation Bill et Melinda Gates et mis en œuvre par Save the Children dont l’un des objectifs est de créer un environnement  favorable au droit et à la santé des adolescents, à travers notamment l’accès à l’information équitable sur la santé sexuelle et de la reproduction est en lien avec l’hygiène menstruelle.

J.B

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer