ActualitésSociété

FONAPEL livre ses secrets ce samedi

Ouvert le mercredi 11 décembre par le vice-Premier ministre du Plan, Elysée Munembwe, à l’hôtel Africana Palace à Kinshasa, le premier Forum national sur la pêche, l’élevage et l’aquaculture en RD-Congo -FONAPEL- tire ses rideaux samedi 14 décembre 2019. Durant 4 jours d’intenses travaux, ce forum réunit les intervenants dans ce secteur dont les ministres du gouvernement central, les ministres et inspecteurs provinciaux, les partenaires nationaux et internationaux ainsi que les agences du système de Nations unies. A en croire le secrétaire général à la Pêche et Elevage, ledit forum a été initié pour faire un état des lieux exhaustif dans ce secteur confronté à beaucoup de défis en vue de proposer des pistes de solution. «C’est un cadre idéal pour discuter de ce secteur, dont la mission est de lier à la production animale et halieutique pour réduire la faim. Car la RD-Congo souffre de manque de protéines animales», a-t-il dit. C’est ainsi que dans son discours d’orientation du forum, le ministre de la Pèche et élevage, Jonathan Bialosuka Wata, a rendu hommage au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour sa ferme volonté de lutter contre la pauvreté en RD-Congo et surtout l’intérêt qu’il accorde au développement du secteur de pêche et élevage dans cette lutte en vue d’assurer la souveraineté et la sécurité alimentaire et nutritionnelle à la population RD-congolaise.

Le ministre a avoué que la RD-Congo dispose d’énormes potentialités halieutiques, pastorales et aquacoles dont la mise en valeur permettrait de couvrir les besoins réels des populations en produits animaux d’élevage, halieutiques et aquacoles. «Malheureusement à ce jour, ce secteur semble ne pas évoluer pour jouer pleinement son rôle dans l’économie nationale», a fustigé Bialosuka, évoquant le fait que «le secteur de pêche et élevage y compris l’aquaculture constitue une des composantes principales du développement de la RD-Congo. Ce qui a conduit en 2018 à la création de ce ministère». Selon lui, pour matérialiser la vision du Chef de l’Etat et le programme du gouvernement actuel dans ce secteur, il est impérieux que le ministère de Pêche et élevage dispose des atouts majeurs pour améliorer sensiblement la production et la qualité des produits de pêche, de l’aquaculture et de l’élevage. «C’est dans cette optique donc qu’il s’impose une nécessité de réunir les acteurs du secteur pour réfléchir, partager les expériences, identifier les problèmes et proposer des pistes de solutions, les actions prioritaires et les mécanismes de leur mise en œuvre dans le contexte d’une gestion durable des ressources halieutiques, aquacoles et pastorales dans notre pays en tenant compte des spécialités de chaque province», a annoncé Bialosuka, précisant que «tel est le fondement de ce premier forum national qui couvre les trois composantes de notre secteur, à savoir: la pêche, l’élevage et l’aquaculture». A en croire le ministre, au cours de ce rendez-vous, les participants sont appelés à approfondir les réflexions pour relever les faiblesses, les opportunités et les menaces afin d’identifier les actions prioritaires à mettre en œuvre. Les résolutions du forum sont attendues ce samedi 14 décembre pour relever les défis.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer