Musique : Fally Ipupa électrise Paris, Nyoka Longo atomise Bruxelles

0

Contesté par les «Combattants», le concert de Fally Ipupa dans la mythique salle de l’Accor hôtel Arena -ex-Bercy- à Paris a finalement eu lieu vendredi 28 février 2020. Et ce, malgré de multiples incidents qui ont éclaté en début de soirée aux abords de la gare de Lyon et du quartier de Bercy. Selon la Police française, 46 personnes avaient été arrêtées et au moins 54 autres verbalisées. La préfecture de Paris signale par ailleurs le refoulement de certains de ces fauteurs de trouble vers Kinshasa. Du côté de la Belgique, c’est la légende vivante de la rumba RD-congolaise qui s’est produite. Sans heurts, il a fêté ses 50 ans de carrière au Palais des Beaux-arts de Bruxelles.

Annoncé sous haute-tension, le concert de Fally Ipupa s’est finalement tenu vendredi 28 février dernier dans la mythique salle de l’ex-Bercy, rencontrant un franc succès. Accusé par ses compatriotes «Combattants» d’être à la solde du Président de la République honoraire Joseph Kabila et de son successeur Félix-Antoine Tshisekedi, la star RD-congolaise Fally Ipupa a vu son concert boycotté par ces derniers, bravant ainsi l’interdiction de manifester. Des scènes de violences inédites perpétrées par ces ressortissants RD-congolais vivant en  France ont été malheureusement vécues dont des voitures en feu aux abords de la gare de Lyon. Selon la chaine de télévision «France 24», de multiples incidents ont éclaté en début de soirée aux abords de la gare de Lyon et du quartier de Bercy. «Plusieurs scooters et poubelles ont été incendiés, dégageant d’épais volumes de fumée dans la zone, allant jusqu’à envahir la partie souterraine de la gare qui a été évacuée par précaution», a annoncé la Société nationale française de chemin de fer -SNCF. L’on rapporte aussi la perturbation du trafic des métros et RER. Dans la soirée, l’«AFP» a constaté une trentaine de véhicules, surtout des deux-roues, entièrement carbonisés.

La préfecture de Paris a dénoncé le «comportement scandaleux» de certains manifestants qui ont entravé l’action des pompiers. Le «meneur des incendiaires» fait partie des personnes interpellées, a par ailleurs précisé une source policière. A en croire les autorités françaises, 46 personnes avaient été mis aux arrêts et au moins 54 autres verbalisées. Selon l’un des opposants à ce concert, Christian Sossey, artisan dans le bâtiment venu de Montpellier, «ce concert est sponsorisé par Paul Kagame, le pire criminel de l’Afrique. Un homme qui veut endormir son peuple avec la musique», propos recueillis par France 24. Mais la majorité de personnes ayant effectué le déplacement voient les choses différemment comme Junior, billet en main et sur son 31 pour l’occasion: «On n’a pas besoin de la politique de là-bas ici. On est juste venu se défouler. Y en a marre de ces vandales». Après cette réussite, Fally Ipupa El rey mago est encore annoncé à Londres le 29 mars 2020 à Brixton Academy, une salle de 4921 places construite en 1929.

Chose promise, chose due, Ya Jossart s’est bel et bien produit à Bruxelles

Zaïko Langa Langa a célébré, sans heurts, ses 50 ans au Palais des Beaux-arts de Bruxelles. Une salle bondée d’un public hétérogène venu savourer le riche répertoire de ce groupe musical créé le 24 décembre 1969. Un événement qui a connu la participation de certains anciens membres de Zaiko Langa Langa, en l’occurrence le chanteur Malage Delugendo, le soliste Avelida Nkiambi dit Petit-poisson et bien d’autres. Contrairement à ce qui a été vécu à Paris lors du concert de Fally Ipupa, les combattants vivant en Belgique n’ont pas pu descendre dans les rues. Ils sont restés dans la fraîcheur de leurs résidences, mégaphone en main, traitant de collabos tous ceux qui font le déplacement à ce grand rendez-vous culturel. D’autres encore plus courageux sont descendus aux alentours du Palais des Beaux-arts sans pour autant obtenir l’annulation du concert. Pour la circonstance, Nyoka Longo s’est déplacé avec une vingtaine de musiciens pour l’accompagner. Avec la tenue de ces deux concerts, la musique RD-congolaise moderne est de retour avec fracas sur la scène internationale.

Brice NLANDU