ActualitésSociété

RDC – Ministère de l’Environnement: les représentants provinciaux signent un acte d’engagement pour la mobilisation des recettes

Le ministère de l’Environnement et développement durable se fixe l’option de mobiliser 117 milliards de francs congolais afin de contribuer au budget national de l’Etat de l’exercice 2020 chiffré à 11 milliards USD. C’est ainsi que sous le leadership de Claude Nyamugabo, le ministère de l’environnement, des coordonnateurs provinciaux de ce secteur ont signé ce jeudi 02 février 2020 à Kinshasa un «acte d’engagement» pour cette fin. A travers cet acte d’engagement, les coordonnateurs provinciaux de l’environnement se sont engagés à lutter contre la corruption et à maximiser les recettes. Faute du respect de cet acte d’engagement, il y aura non seulement des sanctions administratives, mais également, les auteurs de ces méfaits seront traduits en justice pour répondre de leurs actes. «C’est la première fois que dans ce ministère, le ministre signe un acte d’engagement avec les coordonnateurs provinciaux, qui sont en réalité des chefs des divisions du ministère de l’environnement et développement durable en provinces. Ils s’engagent à la bonne conduite. C’est simple, il n’y a pas de menaces. Ils s’engagent à bien se comporter. Ils s’engagent à maximiser les recettes. Ils s’engagent également à lutter contre la corruption», a indiqué le ministre après la cérémonie de signature de cet acte d’engagement. Et de préciser que «le budget de ce pays a besoin du ministère de l’environnement qui est aussi un service d’assiette de l’Etat congolais. Nous sommes contents de l’ambition du Président de la République par rapport au budget dont le Parlement a doté notre pays. Et nous sommes conscients du rôle qui est le nôtre pour apporter notre pierre à ce budget. Et les 117 milliards, nous allons tout mettre en œuvre pour les atteindre, si pas les dépasser. Tel est le sens à donner à l’acted’engagement que nous venons de signer. Et tous les mois, nous évaluerons chaque coordonnateur provincial selon ce qu’il aura apporté au trésor public».

Le ministre Nyamugabo a aussi insisté que les sanctions suivront. «A noter que les sanctions négatives consistent à des sanctions administratives et elles peuvent aller jusque même à des sanctions judiciaires. Parce que les auteurs des détournements, les auteurs des minorations des recettes seront traduits en justice», a-t-il dit.

Avec Actualite.cd

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer