ActualitésDossier spécial électionsNationSociété

Élections : La CIME invite les RD-Congolais à respecter le verdict des urnes

La Commission d’intégrité et de médiation électorales -CIME- a, dans un message de paix et d’amour en faveur des élections apaisées le 20 décembre rendu public le 15 décembre 2023 à Kinshasa et signé par son président Imam Moussa Rachid, rappelé à tous les RD-Congolais que «préserver la paix est un devoir citoyen». Sans la paix, a souligné la CIME, les élections ne seront qu’une illusion.

«Préserver la paix est un devoir citoyen. Et investir dans la paix c’est ouvrir la voie à un développement durable en RD-Congo. La paix est capitale pour la survie de la nation. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessité de préserver un climat de paix avant, pendant et après les élections pour garantir l’unité et l’intégrité territoriale pouvant permettre le développement durable du pays», a-t-elle signifié, rappelant qu’«assurer les élections apaisées est l’affaire de tous».

Dans ce document signé par Imam Moussa Rachid, la CIME a appelé les acteurs politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la nation plutôt que les intérêts personnels. «Pour cette raison, nous lançons à toutes les parties prenantes un appel pathétique à s’abstenir des injures, mensonges, attaques personnelles, intrigues, manipulation ou toutes pratiques similaires susceptibles de créer ou d’envenimer les tensions dans le pays», a-t-elle exhorté.

Et de poursuivre: «nous recommandons à la population de cultiver les vertus d’amour, de démocratie, de tolérance et de ne pas s’adonner aux actes de violence. Nous appelons les jeunes particulièrement à ne pas céder à la manipulation politicienne». La CIME a également invité le peuple RD-congolais à voter en âme et conscience. Mais une fois que le peuple s’est prononcé, la CIME a demandé à chacun de «respecter le verdict des urnes comme expression de la volonté du souverain primaire». «S’il existe des contentieux, il faut les traiter par voie de justice selon les prescrits de la loi», a indiqué la CIME. Et de prévenir: «prenons garde à ne pas occasionner des conflits inutiles et sacrifier la RD-Congo pour des intérêts égoïstes».

La CIME a également rappelé que la RD-Congo a connu pas mal de guerres, ce qui a retardé son développement. Elle a recommandé aux acteurs politiques d’éviter toutes sortes de violences susceptibles de perturber la bonne tenue des élections du 20 décembre. «Aimer sa patrie fait partie de la foi», a-t-elle conclu. Ci-dessous, le message de paix et d’amour de la CIME en faveur des élections apaisées le 20 décembre 2023.  


Message de paix et d’amour en faveur des élections apaisées le 20 décembre 2023 

Chers Frères et Sœurs,

Par la Grâce, la Miséricorde et la Bénédiction de Dieu Tout-Puissant, nous sommes arrivés à quelques jours des scrutins afin d’élire nos dirigeants pour la période de cinq ans à venir.

Il est important de souligner qu’assurer les élections apaisées est l’affaire de tous. Chacun à son niveau, en conformité avec sa conscience, doit apporter sa pierre à la réussite de ces élections.

Chers frères et sœurs,

Sans la paix, les élections ne seront qu’une illusion. Préserver la paix est un devoir citoyen. Et investir dans la paix c’est ouvrir la voie à un développement durable en RDC. La paix est capitale pour la survie de la nation. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessité de préserver un climat de paix avant, pendant et après les élections pour garantir l’unité et l’intégrité territoriale pouvant permettre le développement durable du pays.

Notre pays a connu pas mal de guerres, ce qui a retardé son développement. Nous demandons aux acteurs politiques d’éviter toutes sortes de violences susceptibles de perturber la bonne tenue des élections du 20 décembre. Aimer sa patrie fait partie de la foi.  

Quelles que soient nos différences de tribus, de langues, d’opinions, de religions ou de cultures, nous sommes tous frères et sœurs, nous n’avons que le Congo comme terre. Prenons garde à ne pas occasionner des conflits inutiles et sacrifier la RDC pour des intérêts égoïstes. 

Nous appelons les acteurs politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la nation plutôt que les intérêts personnels. Pour cette raison, nous lançons à toutes les parties prenantes un appel pathétique à s’abstenir des injures, mensonges, attaques personnelles, intrigues, manipulation ou toutes pratiques similaires susceptibles de créer ou d’envenimer les tensions dans le pays.

Nous recommandons à la population de cultiver les vertus d’amour, de démocratie, de tolérance et de ne pas s’adonner aux actes de violence. Nous appelons les jeunes particulièrement à ne pas céder à la manipulation politicienne.

Nous invitons le peuple congolais à voter en âme et conscience. Mais une fois que le peuple s’est prononcé, nous demandons à chacun de respecter le verdict des urnes comme expression de la volonté du souverain primaire. Et s’il existe des contentieux, il faut les traiter par voie de justice selon les prescrits de la loi.

Que Dieu qui donne la vie et qui confie aux hommes la mission de transformer le monde pour plus de justice, de paix et d’amour, nous inspire tous, candidats et électeurs, hommes, femmes et jeunes, appelés à veiller au bon déroulement du processus électoral afin qu’avant, pendant et après les scrutins, nos gestes, actes et paroles comme citoyens, croyants et patriotes donnent à notre pays la bénédiction et l’occasion de connaître les élections apaisées en vue d’un Congo uni, puissant et émergent.  

Que Dieu bénisse la République démocratique du Congo et son peuple

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page