Actualités

Covid-19: la Société civile appelle au déconfinement progressif de la RD-Congo

Pour prévenir la propagation du Coronavirus en RD-Congo, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a décrété un état d’urgence sanitaire par Ordonnance présidentielle prenant effet depuis le 20 mars dernier. Cet état d’urgence vient encore d’être prorogé avec l’approbation du Parlement pour 15 jours, soit jusqu’au 5 juin prochain. Bien évidemment, il y a des mesures d’encadrement que la population doit respecter. A cet effet, la Société civile/Forces vives de la RD-Congo, dit suivre la situation de cette pandémie de près dans notre pays. Dans une déclaration faite à Kinshasa, son coordonnateur national, Liévin Labu Ekuba, épingle les conséquences néfastes de cette pandémie et le dérapage de la part des services de la Police sensés encadrer les mesures de prévention. A cet effet, elle formule de recommandations aux autorités du pays. A la lecture du bulletin de la riposte, la  Société civile a constaté 38 personnes sont mortes en 28 jours, soit une moyenne d’une personne par jour depuis la prorogation d’état d’urgence sanitaire déclaré depuis le 24 mars dernier.  «Des vidéos diffusées dans certains locaux et sur Internet montrent de cas des membres des familles dénonçant les comportements de l’équipe de riposte de Covid-19 qui seraient derrière la pratique les obligeant à lier les décès de leurs membres de familles respectives au Covid-19 moyennant une rétribution financière», regrette-t-elle, fustigeant «l’augmentation de la tracasserie et rançonnement de la population par certains éléments de la Police et de l’armée, en utilisant le port de masque de prétexte». Aussi, la Société civile a constaté la persistance de la crise économique et sociale qui frappe la population suite aux mesures de fermeture de la majorité d’activités économiques et de la dépréciation du franc congolais face au dollar américain. «Aucune communication sur le montant perçu par le Fonds de solidarité nationale contre le Covid-19 depuis sa mise en place n’est faite», fait savoir Liévin  Labu. Pour soulager la population, la Société civile demande au Président de la République de procéder à la levée progressive des mesures de confinement à l’intérieur du pays pour palier à la crise économique et sociale qui fait plus de morts que la pandémie elle-même. Elle sollicite aussi l’ouverture d’une enquête sur les allégations portant sur la déclaration de faux décès dus au Coronavirus moyennant rétribution. Elle appelle également les gouvernements national et provinciaux à s’impliquer dans la lutte en s’attaquant non seulement au Coronavirus mais également à d’autres crises économiques et sociales qui frappent le pays. Enfin, la Société civile demande à la population de rester en appliquant les mesures de sécurité sanitaire mises en place par l’équipe de la riposte.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer