ActualitésCOVID-19Dossier à la Une

RDC – Dr Muyembe: «Covid-19: pas de levée d’état d’urgence, il faut des mesures supplémentaires»

La task-force de lutte contre le Coronavirus en RD-Congo s’est réunie jeudi 16 avril autour du Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat, Désiré Cashmir Kolongele Eberande. Seul point débattu: l’évaluation de la situation de riposte au Covid-19 afin de demander au Chef de l’État la prorogation de l’état d’urgence. A cette occasion, le coordonnateur du Secrétariat technique de la riposte, le Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum a fait savoir que l’épidémie importée s’est terminée avec la fermeture des frontières mais celle contractée localement s’intensifie avec un taux exponentiel moyen de 15 personnes par jour à Kinshasa. C’est pourquoi, il suggère le port obligatoire des masques pour tous en milieux publics et un couvre-feu de 20h à 5h pendant l’état d’urgence. Ce qui revient à dire que le confinement va se poursuivre, non seulement à la Gombe, mais dans d’autres communes les plus touchées.

La RD-Congo verra des mesures de prévention de Coronavirus renforcées et l’état d’urgence prolongé. La question a été débattue jeudi 16 avril au sommet. «La situation du Covid-19 en RD-Congo à l’heure actuelle ne nécessite pas la levée de l’État d’urgence, par contre elle exige des mesures supplémentaires», a annoncé à la presse, le Docteur Jean-Jacques Muyembe, au cours d’une importante réunion présidée le jeudi 16 avril à Kinshasa par Désiré Cashmir Kolongele Eberande, Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État autour de l’équipe du Secrétariat technique de riposte et de quelques membres du gouvernement, notamment le vice-Premier ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo Mambeke, vice-Premier ministre de la Justice, Tunda ya Kasende, et les conseillers du Chef de l’État en charge des maladies universelles et celui du collège de santé et bien-être. Le seul point inscrit à l’ordre du jour: l’évaluation de la situation de riposte au Covid-19 afin de demander au Chef de l’État la prorogation de l’État d’urgence. Pour le Dr Jean Jacques Muyembe, l’épidémie importée s’est terminée avec la fermeture des frontières mais celle contractée localement s’intensifie avec un taux exponentiel moyen de 15 personnes par jour à Kinshasa. Pour y faire face, Muyembe donc suggère le port obligatoire des masques pour tous en milieux publics, la prorogation de l’état d’urgence et l’instauration d’un couvre-feu de 20h à 5h. «Quant aux difficultés dont fait face l’équipe de riposte, le VPM Mayo a, au nom du gouvernement central, demandé au Docteur Muyembe de lui faire parvenir la liste des techniciens de laboratoire de l’INRB non mécanisés pour le traitement de leurs dossiers en urgence», rapporte-t-on à la Présidence de la République. Puis: «Une note technique a été remise au Dircaba Eberande à faire parvenir au Chef de l’État pour des mesures à prendre». Depuis la déclaration du Coronavirus en RD-Congo le 10 mars dernier à ce jour, plus de 250 cas ont été enregistrés dont 21 morts et 21 guéris. Le combat contre cet ennemi invisible qui ravage le monde s’intensifie en RD-Congo.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer