ActualitésCOVID-19Dossier à la UneNation

RDC : Guérie du Coronavirus, Acacia Bandubola exprime sa gratitude

Ministre de l’Economie nationale, Acacia Bandubola est sortie indemne de la Covid-19. S’appuyant sur lecertificatde guérisonlui délivré par l’INRB le 5 avril 2020et seing par le Dr. Muyembe, la ministre a annoncé sa victoire sur le Coronavirus. «Je rends grâce à Dieu car il a permis, en dépit de tout, que je m’en sorte de la maladie du Covid-19», a dit Acacia Bandubola qui, désormais saine, s’apprête à «sensibiliser au sujet des mesures de prévention à appliquer pour éviter la propagation de cette pandémie qui frappe notre pays».

Dans cette logique, la ministre Acacia Bandubola a affirmé que «cette maladie est belle et bien réelle, mais elle n’est pas une fatalité et l’on peut s’en sortir en suivant les traitements préconisés».

Reconnaissante, la patronne de l’économie RD-congolaise, a «remercié vivement toutes les personnes qui ont manifesté leurs marques d’affection et de soutien à mon endroit durant ces moments douloureux que je viens de traverser par, non seulement le Covid-19, mais également par la perte de deux membres de ma famille».

Pas de temps à perdre pour Acacia Bandubola, infatigable bosseuse qui, en dépit de son état de santé, n’a arrêté de travailler. Guérie, elle entend reprendre du service dans les prochains jourset assumer la plénitude de ses charges comme ministre de l’Economie nationale. Elle veut se mettre rapidement «au service de la nation et du peuple RD-congolais qui, en cette période particulièrement difficile, attend de nous des solutions».

Bandubola, championne du télétravail

Bien qu’atteinte du nouveau Coronavirus, la ministre de l’Economie nationalea gardé intacte sa détermination de vaincre cette pandémie aux conséquences socio-économiques incalculables. Ainsi, elle avait résolu de faire du télétravail pendant que certains opérateurs économiques avaient profité de la crise sanitaire pour nourrir la spéculation des prix de certains aliments de base, notamment la farine de maïsdans le Haut-Katanga.

Remontée face à ce comportement «véreux», la ministre de l’Economie nationale avait instruit le gouverneur Jacques Kyabula de «prendre toutes les mesures nécessaires, avec le concours des services de la Division provinciale de l’Economie du Haut-Katanga, d’appliquer dans la mesure du possible, les dispositions de la Loi organique n°18/020 du 9 juillet 2018 relative à la liberté des prix et à la concurrence qui stipulent qu’en cas de la rupture de l’équilibre du marché qui entraine une hausse excessive des prix, le gouvernement fixe les prix des biens et services même dans les secteurs où les prix sont libéralisés».

A l’origine de l’infection

C’était le jeudi 19 mars 2020 qu’AfricaNews avait mis la main sur l’information de la contamination de la ministre Acacia Bandubola et de son mari au Coronavirus. Cette information lui a été délivrée par des sources gouvernementales sous le sceau de l’anonymat. A l’origine de cette double contamination, lefrère et Directeur de cabinet adjoint de la ministre de l’Economie, DedieBandubola, rentré d’un voyage de France le 10 mars. Le Dircaba avait été aperçu au Cabinet pendant trois jours avant de disparaître. Il a finalement succombé de Covid-19 le 20 mars 2020, quelques jours avant le décès, le 4 avril, de Rachel Bandubola, sœur et secrétaire particulière de la ministre de l’Economie, emportée par la même maladie.

Pour sa part, «la ministre a développé la fièvre à la réunion de crise à la Primature puis au dernier Conseil des ministres extraordinaire. Le Président de la République, très fâché de cette attitude, a instruit que tous les membres du gouvernement présents à ces rencontres soient contrôlés», avaient relaté les mêmes sources gouvernementales.

La bravoure d’Acacia de servir le pays depuis son lit d’hôpital a été saluée par d’aucuns, en plus de révéler à l’opinion une femme éprise d’un sens élevé de patriotisme. «C’est dans les moments difficiles que l’union,la solidarité et la cohésion nationale doivent prendre le dessus sur toute autre considération partisane».

Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer