Actualités

RDC : Chasse aux insolvables du FPI, ça devient sérieux!

Retentissement dans la chasse aux débiteurs du Fonds de promotion de l’industrie -FPI. Des sources proches du ministère de l’Intérieur ont rapporté jeudi que les services ont entendu ces derniers jours un ministre en fonction dont le nom est repris sur la liste des promoteurs hors d’état de payer leurs dettes librement contracter au Fonds malgré plusieurs sommations. «Les services sont instruits d’intervenir pour prêter mains fortes au FPI et à la Justice, surtout que l’État a besoin d’argent pour financer les projets industriels structurants destinés à relancer la production locale et atténuer les effets de la Covid-19», expliquent les sources du ministère de l’Intérieur.

Au FPI, les chargés du dossier «Débiteurs insolvables» ne font pas trop des commentaires sur l’audition signalée dans les locaux des services à Gombe. Ils préfèrent dire que «la chasse à leur encontre devient sérieux après le déconfinement et la reprise du service par les avocats en charge de cette affaire». Puis: «C’est un vrai Tsunami qui s’annonce. Nous avons aussi appris comme vous que les services spécialisés de l’État ont reçu les instructions pour accompagner le FPI dans la campagne de recouvrement forcé. Hormis la Justice, le concours des services de sécurité a été obtenu». Un agent du service juridique avise qu’il n’est pas encore tard pour les promoteurs désormais dans l’œil du cyclone de chercher à se rattraper. «Il vaut mieux pour les insolvables de négocier que de s’entêter et prendre le risque de perdre définitivement leurs biens immobiliers mis en gage».

Au FPI, on se dit encore ouvert à toutes les voies de conciliation possible. Il y a quelques semaines, le FPI avait déjà réussi à envoyer à la Prison de Makala Ali El Finesh, un sujet libanais débiteur insolvable, grâce au concours de la Justice et de la Police nationale. Longtemps protégé par des mains noires, Ali El Finesh est tombé dans les filets de la justice après une longue cavale à Kinshasa, pour un prêt de 2,8 millions de dollars obtenu en 2012 sur base d’un faux Certificat d’enregistrement. Il a été finalement repéré à partir de sa cachette, dans un coin perdu de la commune de Ngaliema.

L’arrestation de ce maffieux homme d’affaires a l’avantage d’annoncer de prochaines grandes prises de ces débiteurs insolvables qui doivent, tout compte fait, plus de 150 millions de dollars au FPI pour des prêts qui n’ont produit aucune valeur ajoutée sur le terrain. Deux catégories des débiteurs sont visées dans le cadre de cette opération. Notamment les promoteurs qui ont reçu des crédits sans rembourser ainsi que des personnes physiques et morales qui ont reçu des subventions sans réaliser les projets financés. 

YA KAKESA

Articles similaires

Fermer
Fermer