ActualitésSociété

CEEAC : Sama satisfait du pas franchi dans les processus de prévention, participation, protection, secours et relèvement lors de conflits

Le chef du gouvernement RD-congolais, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a clôturé, mercredi 8 décembre 2021, les travaux de la Conférence régionale sur des questions liées aux femmes, à la paix et à la sécurité en Afrique centrale. Initiée par la Communauté économique des États d’Afrique centrale -CEEAC-, cette conférence s’est tenue à Kinshasa sous le thème: «L’implication de la femme dans les processus de prévention, de médiation et de consolidation de la paix en Afrique central».

Les travaux se sont clôturés avec l’adoption, par les mouvements de la Société civile de l’Afrique centrale, de la déclaration dite de Kinshasa sur l’implication de la femme dans les processus de prévention, de médiation, et de consolidation de la paix en Afrique centrale.

Prononçant son mot de clôture, le premier ministre Sama Lukonde a invité les gouvernements des pays membres de la CEEAC à s’impliquer ardemment dans la thématique de ce sommet pour que le précieux contenu de la résolution 1325 soit d’application intégrale dans la sous-région.

Il s’est dit satisfait de la déclaration qui, selon lui, marque un tournant décisif dans la marche vers l’affirmation du rôle davantage significatif de la femme dans les processus de prévention, participation, protection, secours et relèvement des femmes pendant et après les périodes de conflit. 

Le premier ministre a indiqué que cette déclaration a le mérite de cristalliser l’engagement de la communauté sous régionale dans la promotion de la femme sur les tables de négociations, là où se décident son avenir et celui de ses enfants. 

Dans cette logique, Sama a souhaité que cette déclaration soit adoptée lors des assises de cette communauté, prévues à Brazzaville les 10 et 11 décembre 2021. «Cette déclaration a été alimentée par des recommandations formulées après des échanges hautement nourris par des panels ayant analysé les différents angles de la question qui a été à l’origine de la convocation du présent sommet», a souligné Sama Lukonde.

La clôture de ces assises a été rehaussée de la présence de plusieurs personnalités venues de différents horizons, dont le président du Sénat, Modeste Bahati, des ministres des pays membres de la CEEAC, la présidente honoraire de la République centrafricaine et co-présidente de FemWise-Africa, Madame Catherine Samba Panza, les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa, les représentants des Agences du système des Nations-Unies, les représentants de la société civile et les leaders jeunes africains.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page